Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Affaires

Retour

15 septembre 2023

Élise Brouillette - ebrouillette@medialo.ca

Bruno Marchand a invité les gens d’affaires et les élus à faire les choses autrement

Conférence

Bruno Marchand

©Photo Élise Brouillette - L'Action

Le maire de Québec, Bruno Marchand, lors de sa conférence de la Chambre de commerce du Grand Joliette.

C’est le maire de Québec, Bruno Marchand, qui a ouvert la nouvelle saison des dîners-conférences de la Chambre de commerce du Grand Joliette (CCGJ) le 11 septembre dernier. Lors d’une conférence inspirante, qui s’est terminée par une ovation de la salle, le politicien a parlé d’ambition comme étant l’une des clés pour se démarquer dans l’ère de changements actuelle.

« Je suis venu vous partager des exemples. Au Québec, on réinvente souvent la roue au lieu de s’inspirer de ce qui se fait ailleurs. On n’aime pas que nos réalités se ressemblent, on veut être différent, mais on perd du temps », a-t-il déclaré en début d’allocution. Il a aussi expliqué que la liste des enjeux de la Ville de Québec ressemble à 90 % à celle de Joliette. « Il y a des conjonctures qui sont différentes, mais on se ressemble plus qu’on pense. »

Le maire de Québec a souligné tous les défis entourant les changements climatiques. « Si on ne s’en occupe pas, ils vont s’occuper de nous! » Il a ajouté que les enjeux sociaux ont un impact économique, tout comme le développement durable.

Le conférencier a abordé des orientations qui, selon lui, sont essentielles pour une économie nouvelle. L’une d’entre elles est d’avoir des infrastructures adéquates. « À la Ville de Québec, nous avons d’ailleurs créé une réserve financière dédiée aux changements climatiques, parce qu’on sait qu’on ne sait pas… »

La Ville de Québec met aussi des moyens en place afin de soutenir les organisations et les entreprises dans le développement d’une culture durable, par, notamment, des concours d’innovation.

La densification des parcs industriels fait aussi partie des enjeux mentionnés par Bruno Marchand. « Il faut revoir les règles, on a hérité de normes qui datent d’une autre époque. Tout est à revoir. »

Le maire de Québec a également insisté sur l’importance du transport actif. « Il faut offrir des moyens aux citoyens et ensuite, c’est à eux de voir ce qui est possible pour eux. Je suis conscient que les mêmes solutions ne sont pas bonnes partout. »

Le développement de quartiers sécuritaires, animés et dynamiques, le logement social et le développement culturel ont finalement été mis de l’avant. « Une ville qui est attirante est une ville riche économiquement. Il faut créer des milieux où on prend soin des autres avec des places publiques, des endroits où se rassembler afin de contrer l’isolement. »

Bruno Marchand a terminé sa conférence par un message rempli d’espoir. « Je rêve d’un Québec ambitieux. Il faut apprendre à partager nos bons coups et mettre rapidement des projets en place. Ce n’est plus le temps d’attendre les conditions parfaites et l’unanimité. L’adhésion est plus facile dans l’action. Il faut créer un milieu où on soutient l’innovation et ne plus avoir peur du risque. L’acceptabilité sociale ne doit pas être une condition préalable, mais c’est le résultat du changement. Je préfère l’imperfection au néant. Il faut apprendre à être imparfait. Il va falloir être capable de prendre des risques. »

Le maire de Québec a conclu qu’il fallait commencer par mettre un pied devant l’autre, avoir de l’ambition et croire en soi. « On a le choix de ne rien faire et de se rouler en boule dans un coin… ou de créer un monde où c’est nous qui allons inspirer les autres régions du monde. On est des Québécois, on est capable de se rendre jusqu’à la lune. »

Pol Brisset

©Photo Élise Brouillette - L'Action

Pol Brisset est le nouveau président de la Chambre de commerce du Grand Joliette.

Le maire de Québec, Bruno Marchand, a profité de son passage à Joliette à l'occasion de sa conférence à la Chambre de commerce du Grand Joliette, pour signer le livre d'or de la Ville.

Sur la photo, on peut apercevoir M. Marchand en compagnie du maire de Joliette, Pierre-Luc Bellerose.

Il s'agit d'un moment d'importance pour les deux maires qui siègent ensemble sur le comité sur l'itinérance de l'Union des municipalités du Québec.

Lors de sa conférence, M. Marchand a d'ailleurs abordé le sujet de l'itinérance en déclarant qu'il fallait la volonté politique de mettre en place tous les moyens pour ne pas abandonner. « L'itinérance a explosé partout au Québec. Il faut travailler ensemble, ce n'est pas vrai qu'on va attendre que ça aille encore plus mal que présentement. L'itinérance est un problème qui nous fait souffrir tous. L'indignation humaine face à la souffrance, on ne pourra jamais l'enlever. Il est temps que ça change. »

Bruno Marchand

©Photo gracieuseté - L'Action

Le maire de Québec Bruno Marchand en compagnie du maire de Joliette, Pierre-Luc Bellerose.

Êtes-vous déjà allé visiter les locaux de la Société des modélistes ferroviaires de Lanaudière?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média