Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Affaires

Retour

30 janvier 2023

Jason Joly - jjoly@medialo.ca

Lanaudière devient une pionnière en créant le premier baromètre de l’innovation

Mieux connaitre les actions des entreprises

Baromètre innovation

©Jason Joly - L'Action

L’Innovateur en chef du Québec, Luc Sirois, est venu présenter le baromètre régional de l’innovation à des représentants du monde des affaires lanaudois.

La région de Lanaudière a été l’instigatrice d’un outil qui a son lot d’importance dans cette période de pénurie de main-d’œuvre et de compétitivité. En partenariat avec Lanaudière économique, l’Innovateur en chef du Québec, Luc Sirois, a présenté le baromètre régional de l’innovation, une mesure qui permet de connaitre un peu plus les intentions et les actions, actuelles ou à venir, en matière d’innovation des entreprises lanaudoises.

À partir d’un sondage Léger qui a été répondu en novembre 2022 par 97 décideurs provenant de compagnies de la région, M. Sirois est parvenu à émettre quelques constats à la lecture des résultats. « Il y a certaines bonnes nouvelles qui sortent de ce baromètre, mais aussi de grands défis. L’économie va très bien, mais ça pourrait aller beaucoup mieux », reconnait-il.

Avant de résumer les données, le chercheur a tenu à définir le terme d’innovation comme le développement de nouveaux biens et services. Il explique que la robotisation ou la transformation numérique ne sont pas nécessairement innovantes puisqu’il s’agit de produits déjà existants : « On va quand même l’inclure dans la définition parce qu’une entreprise qui se transforme, c’est tout un changement. » La recherche est aussi un procédé inclus dans l’innovation puisque, comme le dit Luc Sirois, c’est ce qui « sème la graine pour le futur ».

Des données pour mieux agir

À la lecture des données qui composent le baromètre régional, l’Innovateur en chef du Québec constate que la majorité des entreprises lanaudoises jugent l’innovation comme primordiale, surtout pour améliorer leurs impacts environnementaux et sociaux. Toutefois, même si Lanaudière fait partie des cinq régions ayant la plus forte croissance économique selon les données de 2011 à 2019, c’est au niveau de la productivité que le bât blesse. « C’est ce qui nous permet de créer de la richesse par l’exploitation de la matière grise, soit nos idées », résume M. Sirois.

Ainsi, Lanaudière est une région qui ne conçoit pas énormément de nouveaux produits, de créations uniques. Le baromètre recense malgré tout que 37 % des sondés ont développé au moins un projet d’innovation dans la dernière année et que 36 % des autres prévoient en réaliser au cours des trois ans à venir. À l'instar de la moyenne québécoise, les travaux de recherches dans Lanaudière sont peu nombreux, tout comme les projets de transformation numérique. En effet, les entreprises sondées affirment investir 9 % de leur chiffre d’affaires dans la recherche et le développement.

Pour permettre aux compagnies d’être plus novatrices, Luc Sirois leur recommande donc d’avoir un employé ou un département dans ce secteur. « Quand on a une personne ou une équipe dédiée à l’innovation, les résultats sont remarquables », révèle le chercheur, qui ajoute que les chances que des projets soient créés sont plus élevées. Pour l’instant, environ 19 % des entreprises ont mis en place un poste en charge de l’innovation. Il recommande aussi aux entreprises d’investir dans des équipements pour augmenter la productivité, et ce, surtout dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre. « Ce faisant, on arrive à créer plus de chiffres d’affaires par employé, à dégager des marges pour investir et à augmenter les salaires. Donc on crée un cercle vertueux », résume M. Sirois.

La création de ce baromètre est donc une première dans la province, mais d’autres sondages et outils similaires sont en cours dans plusieurs autres régions, dont Chaudière-Appalaches, les Laurentides, Laval et l’Abitibi, afin d’avoir un aperçu plus global de l’innovation au Québec. Pour Luc Sirois, ces baromètres sont extrêmement utiles dans le but de faire des plans d’action qui permettront aux entreprises de connaitre les secteurs dans lesquels ils devront investir : « Si on n’a pas de données, on n’est pas capable d’agir. »

Êtes-vous déjà allé visiter les locaux de la Société des modélistes ferroviaires de Lanaudière?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média