Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

cliquer pour fermer

Communauté

Retour

04 janvier 2023

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

Les Fermières de Chertsey accueillent le député Gabriel Ste-Marie

Recherche d’un local

Fermières Chertsey

©Photo gracieuseté - L'Action

À l’occasion d’une rencontre tenue à la fin du mois de décembre, le Cercle de Fermières de Chertsey a eu le plaisir d’accueillir le député fédéral de Joliette, Gabriel Ste-Marie.

Le Cercle de Fermières de Chertsey a pu partager sa mission qui est d’aider les familles dans leur organisation et de transmettre les arts textiles et culinaires. Une mission qui, souligne l’organisme, demeure actuelle malgré l’évolution du contexte social.

« Le Cercle de Chertsey existe depuis plus de 40 ans. Nous, ses membres, soutenons les familles chaque année, en aidant à habiller une fratrie pour l’hiver avec « Mission Partage ». Nous avons aussi aidé le Club des petits déjeuners. Nous partageons notre savoir entre membres tout en prenant le temps d’échanger, de rire, de placoter. Chacune y trouve se compte en revenant chaque lundi à la salle communautaire », mentionne Michelle Carrière, présidente du Cercle de Fermières de Chertsey.

Le Cercle de Fermières de Chertsey est actuellement à la recherche d’un local pour y installer ses métiers à tisser qui sont entreposés et pour y œuvrer plus d’une journée par semaine. Il espère en trouver un le plus tôt possible avec « pignon sur rue » afin de continuer la transmission de cet art patrimonial. « Nous faisons aller nos aiguilles à tricoter et à coudre, ce qui ne convient qu’à certaines membres et nous espérons pouvoir recommencer la production de produits tissés qui sont les plus demandés lors des marchés publics, notre principale source de revenus. Il faut savoir que les subventions que nous obtenons servent à acheter du matériel, des fibres et de l’équipement et non pour le loyer. En tant qu’organisme sans but lucratif, nous ne pouvons payer un loyer élevé. »

Les membres du Cercle de Chertsey se disent conscientes que plusieurs organismes communautaires vivent la même situation. « Il faut se demander quelle place nous voulons donner à nos associations qui s’impliquent et œuvrent bénévolement dans la société. Nous travaillons pour les enfants, les parents, en aidant dans les écoles, en donnant aux nouveaux arrivants, en tricotant pour les CHSLD, en aidant les femmes à retrouver une place dans ce monde pas toujours doux. Nous devons nous positionner et nous exprimer sur l’importance des OSBL. Les responsabilités reviennent aux Municipalités de réorganiser leurs priorités et de redonner aux organismes communautaires un endroit répondant à leurs besoins », conclut Michelle Carrière.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média