Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Soccer

Retour

14 décembre 2022

Mélissa Blouin - mblouin@lexismedia.ca

Un événement unique pour les joueurs de soccer voit le jour à Joliette

Premier « showcase » collégial au Québec

Marco Torrens

©(Photo L'Action- Mélissa Blouin)

L’initiateur de ce projet d'envergure, Marco Antonio Torrens.

Une centaine de jeunes joueurs de soccer, provenant de programmes sport-études de partout à travers la province, ont eu l’opportunité de se faire remarquer par des entraîneurs collégiaux le 10 décembre dernier. Réunis au Centre multisport de Joliette pour l’occasion, les entraîneurs de division 1 et 2 ont pu évaluer les capacités physiques des athlètes et créer un premier contact avec eux. Il s’agissait d’une première au Québec et c’est grâce à un Lanaudois que ce projet d’envergure a vu le jour. 

« L’idée était vraiment de donner une opportunité aux jeunes de se faire voir et de créer un environnement pour qu’ils se sentent comme chez les pros! Je suis vraiment content, car j’ai des gens de l’Est-du-Québec qui ont fait six heures de route pour venir ici! Nous avons eu des athlètes de 13 régions et des entraîneurs de 15 différents cégeps», a commenté celui qui a eu l’idée de ce showcase, Marco Antonio Torrens.  

Ce dernier a expliqué que les jeunes de secondaire 5, qui évoluent au cœur d’un sport-études en soccer, ne savaient pas où aller, ou quel chemin emprunter avant de se rendre à l’université. « Il y a beaucoup de showcases universitaires aux États-Unis et dans le reste du Canada, mais il n’y en avait pas de collégiaux. Je voulais aider les jeunes dans leur choix et leur montrer les différentes options qui s’offraient à eux. » 

Au départ, le Lanaudois voulait seulement créer un événement pour les jeunes de la région, mais le projet a vite pris de l’ampleur. « Je suis vraiment excité, car au début je faisais juste cela de bon cœur pour mes athlètes de sport-études, mais la Fédération Soccer Québec a entendu parler du projet et elle a décidé d’intégrer cet événement dans sa planification et d’en faire une tradition annuelle! » 

Marco Torrens a été nommé chargé de projet et c’est avec toute l’équipe de l'Association Régionale de Soccer Lanaudière que l’événement a été organisé. Au cœur de celui-ci, les capacités des jeunes athlètes ont été évaluées lors de différents tests physiques. Puis, ils ont ensuite été observés en situation de match, dans lequel ils portaient tous une ceinture de sport qui permettait d’établir la distance qu’ils parcouraient et de déterminer les fluctuations de leur rythme cardiaque. Les résultats de ces tests ont été transférés au cœur d’un programme qui a établi un classement de tous les joueurs. 

Ils ont donc permis aux entraîneurs de comparer les joueurs dans un même environnement, mais aussi aux athlètes de voir où ils se situent par rapport à leurs homologues du Québec. 

Showcase

©(Photo gracieuseté)

Les joueurs lanaudois présents lors de l'événement.

« Nous sommes vraiment choyés » 

Tout au long de la journée, les entraîneurs ont eu la chance d’observer les jeunes et ont pu établir un contact direct avec ceux qui avaient retenu leur attention. « Ça nous permet d’avoir un premier regard sur les joueurs et d’en découvrir certains que nous ne connaissions pas. Le fait qu’ils soient tous rassemblés au même endroit ça facilite beaucoup notre travail! On identifie des joueurs et ensuite on essaie de leur parler, de regarder leur intérêt par rapport au cégep, de leur présenter les programmes que nous avons et notre vision », a commenté l’entraîneur-chef de l’équipe de soccer masculine division 1 du Collège Dawson, Paolo Saravia-Canessa. 

Ce dernier s’est dit impressionné par la qualité de l’événement qui en est seulement à sa première édition et a mentionné qu’il devait revenir et prendre encore plus d’ampleur, « il faut absolument que ça devienne une tradition! » 

Une salle avait aussi été aménagée au sein du Centre multisport pour que chaque cégep participant puisse présenter son propre kiosque. « C’est sûr que j’avais déjà regardé un peu les cégeps, mais le fait de pouvoir rencontrer les coachs, de voir si on s’entend bien avec eux et de pouvoir leur poser nos questions, ça nous permet de mieux comprendre leurs programmes et ça nous éclaire vraiment », a mentionné Olivier Therrien qui est étudiant en sport-études à l’école secondaire Félix-Leclerc. 

Mathis Morin, qui lui étudie à Barthélemy-Joliette, a ajouté qu’ils sont vraiment choyés de pouvoir profiter d’un tel événement. « C’est nouveau et c’est la première fois que cela se fait, alors nous sommes vraiment chanceux d’en faire partie et de pouvoir nous faire voir par de bons cégeps! Sans un événement de ce genre, nous n’avions pas beaucoup d’opportunités de nous faire remarquer, alors ça doit absolument revenir dans le futur! » 

Le showcase était ouvert à tous les jeunes de secondaire 5 du Québec qui font partie d’un programme sport-études en soccer, mais chaque région avait des critères de sélection différents. Certaines ont choisi les joueurs les plus méritants du côté académique, mais Lanaudière a décidé d’inscrire tous ses jeunes. « Qu’ils soient les meilleurs ou non, je voulais qu’ils aient tous la chance de se faire voir, de vivre l’expérience et de parler avec les différents cégeps», a expliqué M. Torrens. La région était d’ailleurs la plus représentée lors de l’événement, puisque 25 % des joueurs présents étaient lanaudois.  

Un autre élément qui était primordial pour M. Torrens, lors de l’organisation de ce showcase, était que les jeunes n’aient rien à débourser. « Pour moi, c’était le plus important. Déjà que le sport-études est dispendieux et qu’ils jouent dans des clubs l’été, je voulais qu’ils viennent ici et que cela soit totalement gratuit pour eux. C’est bien mérité après cinq ans de travail! » 

La Fédération aurait même parlé d’assumer les coûts de l’événement lors des prochaines éditions. Pour la suite des choses, il reste seulement à déterminer si le showcase changera de région chaque année ou s’il se tiendra perpétuellement à Joliette. Une chose est certaine, c’est qu’il a vu le jour grâce à des Lanaudois remplis de cœur et d’initiative.  

« Je crois vraiment que cette opportunité offerte aux athlètes deviendra un incitatif majeur pour les étudiants de secondaire 5 et que cela leur donnera la motivation pour continuer leur bon travail au sport-études», a terminé M. Torrens.  

Showcase

©(Photo gracieuseté)

Les joueuses lanaudoises présentes lors de l'événement.

©(Photo gracieuseté)

Toutes les joueuses présentes.

©(Photo gracieuseté)

Tous les joueurs présents.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média