Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Affaires

Retour

06 décembre 2022

Jason Joly - jjoly@lexismedia.ca

Une nouvelle formation de découpe du bois pour pallier le manque de main-d’œuvre

Carrefour jeunesse-emploi de D’Autray-Joliette

Machine découpage du bois

©Jason Joly - L'Action

À l’aide de mèches et de couteaux, l’appareil découpe le bois selon les plans programmés par l’opérateur.

Les Ateliers du Carrefour, une corporation du Carrefour jeunesse-emploi (CJE) de D’Autray-Joliette, ont récemment fait l’acquisition d’un nouvel équipement de découpe du bois. Les formateurs promettent de prodiguer d’importantes connaissances aux étudiants qui l’utiliseront afin de former une main-d’œuvre qualifiée très en demande dans l’industrie de la transformation du bois.

Lors de l’inauguration du Centre de formation en découpe numérique, situé à même les bureaux du CJE, les formateurs ont fait une démonstration de la machine en pleine action. Jérémy Leblanc, administrateur des Ateliers, explique qu’en programmant un dessin dans un ordinateur, l’appareil s’active ensuite pour découper, à l’aide de mèches et de couteaux, une plaque de bois selon le schéma demandé, et ce, de façon autonome. Pour M. Leblanc, cet acquis est un net avantage dans l’apprentissage des jeunes en formation du centre puisqu’il va leur permettre « de se rapprocher du marché du travail et des technologies qui sont présentes dans l’industrie ».

Machine découpe du bois

©Jason Joly - L'Action

Joël Landry, directeur de la Caisse Desjardins de Joliette et du Centre de Lanaudière, Bruno Ayotte, Stéphane Toustou et Jérémy Leblanc.

En effet, une collaboration avec le Centre multiservice des Samares sera mise en place dans le but de créer une formation professionnelle d’opérateur d’équipement de production. Dans une formule travail-études, les jeunes âgés de 16 à 35 ans seront en mesure de faire fonctionner des machines-outils du même genre pour des industries de portes et fenêtres, de meubles et d’armoires de cuisine. Stéphane Toustou, directeur général adjoint du Service aux entreprises du Centre multiservice des Samares, est d’ailleurs très satisfait de ce programme puisqu’il viendra combler les besoins dans ce marché qui n’observe plus une rareté, mais vraiment une pénurie de main-d’œuvre : « Souhaitons que nous allons former une lignée de cohortes ici avec les carrefours jeunesse de la région ».

Le directeur général du CJE, Bruno Ayotte, a également pris la parole pour raconter que cette acquisition est un projet de longue date qui sera un atout à la fois pour les étudiants en formation, mais également pour des partenaires dans le besoin. « S’il y a des entreprises du milieu qui ont des besoins de production, mais qui ne peuvent avoir cette machine-là, on peut pallier ce besoin parce que l’appareil va tout le temps rouler », soutient M. Ayotte. Il se dit également ouvert à créer des ententes avec de jeunes entrepreneurs qui seraient dans l’obligation d’utiliser cet outil pour leurs prototypes.

En plus des partenaires présents lors de l’inauguration, les Ateliers du Carrefour tiennent à remercier l’aide financière apportée par le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation, la Corporation de développement économique de la MRC de Joliette et de la Caisse Desjardins de Joliette et du Centre de Lanaudière pour cet investissement représentant plus de 500 000 $.

Croyez-vous que les cliniques d’IPS sont une bonne solution aux problèmes d’accès à des soins de santé?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média