Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

28 novembre 2022

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

Une 99e publication pour Georges Aubin

Histoire

Georges Aubin

©Photo Élise Brouillette - L'Action

Georges Aubin vient de publier son 99e ouvrage.

L’auteur Georges Aubin, qui réside à Saint-Félix-de-Valois, vient de publier son 99e livre. Cette fois, le passionné d’histoire propose une transcription des correspondances d’Augustin-Cyrille Papineau entre les années 1845 à 1912.

Augustin-Cyrille Papineau, fils de Denis-Benjamin Papineau et d’Angelle Cornud, est un neveu de Louis-Joseph Papineau. Avocat, il a aidé son oncle à engager des poursuites judiciaires contre les censitaires qui avaient des dettes envers le seigneur de Montebello et il a accédé à la magistrature en étant nommé juge à la Cour supérieure du district de Montréal en 1876.

Ses lettres de voyage en Europe, adressées à sa femme Louisa Trudeau, à son fils Louis-Gustave, ingénieur civil et à sa belle-sœur Émilianne révèlent son érudition en art et ses dons de bon père de famille, pieux, généreux et aimant la vie.

L’auteur Georges Aubin a étudié au Séminaire de Joliette. Il a aussi eu une carrière d’enseignant. Ses publications ont toujours eu un caractère historique.

« L’histoire m’a toujours intéressé. J’ai commencé à faire des recherches dans les archives un peu partout, que ce soit ici ou en France, en Irlande ou aux États-Unis. »

Au fil des années, l’auteur a proposé plusieurs éditions de correspondances, de journaux de patriotes et d’écrits de la famille Papineau. Georges Aubin voyage à travers le 19e siècle par les archives.

En entrevue, il raconte que « tout a commencé avec les patriotes de 1837 ». « J’ai trouvé le journal qu’un patriote avait écrit en prison, la moitié à Montréal et la moitié à Paris, et je l’ai retranscrit. »

Ensuite, des gens l’ont incité à faire de même pour les correspondances de Louis-Joseph Papineau. « Cela représentait 1800 lettres. C’était une tâche monstrueuse. Ma femme, Renée Blanchet, a fait la correspondance de son épouse Julie. Ça a pris neuf ans et six volumes. » Soulignons que le couple publie un grand nombre d’ouvrages à compte d’auteurs.

Au sein de la famille Papineau, outre Louis-Joseph et Julie, Georges Aubin a fait éditer la correspondance de Rosalie, de Lactance, d’Amédée, de Denis-Benjamin et de Gustave.

Parmi ses autres projets, on retrouve les correspondances entre le prêtre René Joyer et Louise de Lavaltrie, ainsi que la publication des noms des filles-mères à Montréal de 1845 à 1866.

Le texte des filles-mères à Montréal provient d’un manuscrit commencé du vivant de Rosalie Jetté, mais aujourd’hui détruit. Dans le livre de Georges Aubin, il est possible de découvrir le nom des 2700 filles qui ont accouché à l’Hospice de Sainte-Pélagie de Montréal, de 1845 à 1866. Cet ouvrage a été possible grâce à la collaboration de Micheline Lachance, qui a entrepris un mémoire à l’UQAM sur les filles-mères en 2005. Elle a fait appel à Georges Aubin pour réviser le Journal des pénitentes et effectuer la vérification des données du répertoire des femmes ayant accouché à l’Institut des sœurs de la Miséricorde du temps de Rosalie Cadron-Jetté.

Georges Aubin compte publier sous peu son 100e livre en collaboration avec sa femme. Cette fois-ci, ce sera un roman, son deuxième en carrière. Le premier roman qu’il a publié mettait de l’avant un récit basé sur l’histoire des ancêtres de Renée Blanchet.

Pour se procurer un des ouvrages de Georges Aubin, il est possible de joindre l’auteur au 438-409-7130 ou à aubhisto80@videotron.ca.

 

Georges Aubin

©Photo gracieuseté - L'Action

Georges Aubin vient de publier son 99e ouvrage.

Croyez-vous que les cliniques d’IPS sont une bonne solution aux problèmes d’accès à des soins de santé?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

3 décembre 2022

Ginette Noury

Excellent chercheur qui sait apporter de nouvelles connaissances aux lecteurs. Petite erreur, Georges est natif de St-Félix mais il n'y réside pas présentement. Félicitations Georges !

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média