Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

cliquer pour fermer

Actualités

Retour

16 novembre 2022

Jason Joly - jjoly@lexismedia.ca

Un accidenté de la route dénonce une courbe dangereuse à Saint-Félix-de-Valois

Une demande en attente depuis un an

Accident route 131

©Jason Joly - L'Action

Le véhicule de Serge Gougeon a été frappé de plein fouet près de l’intersection de la route 131 et du rang Sainte-Marie.

Serge Gougeon et sa femme, qui résident à Saint-Félix-de-Valois, ont récemment été victimes d’un violent accident de voiture dans la courbe près de l’intersection de la route 131 et du rang Sainte-Marie. Une dame les a percutés à grande vitesse, blessant gravement le couple. Libéré de son séjour d’hospitalisation, M. Gougeon tient à raconter son accident en espérant que des mesures soient prises pour sécuriser cette portion de la route.

C’est en revenant de faire ses courses que le couple a emprunté la route 131 pour retourner à son domicile. À la hauteur de l’intersection du rang Sainte-Marie, M. Gougeon a remarqué une voiture qui se dirigeait droit sur lui alors qu’elle était engagée dans la courbe. « La dame roulait à 90 km/h et elle était entrée dans ma voie alors qu’elle circulait en sens inverse », témoigne le Félicien qui ajoute avoir vu la peur dans les yeux de la conductrice.

Les voitures ont été entrainées dans un face-à-face qui les a grandement endommagées. À la suite d’une enquête, les policiers ont arrêté la conductrice de 48 ans pour refus de fournir un échantillon d’haleine. Elle est donc soupçonnée d’avoir eu les facultés affaiblies en conduisant et son permis de conduire a été suspendu pour 90 jours. Elle a été libérée en attendant la suite des procédures.

Même si leur vie n’était heureusement pas en jeu, les propriétaires des voitures ont été blessés. Serge Gougeon, qui a eu des fractures au niveau du sternum, du poignet et de la cheville, a dû rester huit jours à l’hôpital. Il doit également voir un neurologue puisqu’il a reçu un diagnostic de traumatisme crânien qui lui a déjà fait perdre conscience à quelques occasions. Ses séquelles ne sont toutefois pas que physiques puisque le Félicien confie ressentir une certaine crainte en revenant sur le site de l’accident. « C’est comme un choc post-traumatique. C’est comme si tu vois ça au ralenti », remarque-t-il.

Collaboration difficile avec le MTQ

Cette partie de la route 131 a été la cible de plusieurs études au fil du temps et d’une reconfiguration en 2016. La Municipalité de Saint-Félix-de-Valois reconnait avoir reçu des commentaires de citoyens sur le sujet. « Nous sommes bien conscients que c’est un enjeu. L’accident qu’a eu notre citoyen, c’est très malheureux », assure la mairesse Audrey Boisjoly. Le problème est que la route 131 est sous la juridiction du gouvernement provincial, ce qui limite de la Municipalité à agir comme elle le souhaite, d’autant plus que la mairesse déplore des problèmes au niveau de la collaboration avec le ministère des Transports (MTQ).

Il y a six ans, Saint-Félix-de-Valois est tout de même parvenue à reconfigurer deux intersections à la suite de demandes citoyennes. Auparavant, la 131 avait aussi une intersection avec le rang du Portage, en plus de celle avec le rang Sainte-Marie. Ces deux sorties causant plusieurs problèmes, la Municipalité a décidé de limiter les accès à la grande route et de forcer les automobilistes à emprunter seulement le rang Sainte-Marie. « Plus d’accès entrainent un risque d’avoir plus d’accidents. Nous avons décidé de faire ces changements à nos frais pour améliorer le réseau localement », explique Mme Boisjoly. Puis, en 2021, un plan de transport a été commandé par la Municipalité. Ainsi, une étude de sécurité a été faite sur le réseau routier par la firme WSP qui considère cette portion de la route comme étant non accidentogène. Le Service de protection et d’intervention d’urgence de la Municipalité constate qu’au cours des cinq dernières années, 17 accidents se sont produits dans le secteur, mais souligne que quelques-uns n’ont pas nécessairement de liens avec l’intersection en tant que tel. Serge Gougeon remarque toutefois qu’à la suite de son face-à-face cette année, d’autres accidents sont survenus et qu’il est nécessaire d’agir pour prévenir des événements du genre.

Audrey Boisjoly a déjà envoyé en 2021 une demande auprès du MTQ pour faire passer la vitesse de 70 à 50 km/h sur la route 131 afin de déplacer le panneau de vitesse. « La pancarte est en plein milieu de la côte. Les gens qui arrivent au village roulent trop vite et la voient trop tard. » La mairesse voudrait donc placer le panneau au sommet de la côte pour laisser le temps aux voitures de ralentir avant d’entrer dans le village. Cependant, pour Mme Boisjoly, le problème provient vraiment du nombre important de voitures qui traversent sa municipalité, un total estimé entre 8000 à 10 000 : « Ce n’est pas une route qui est conçue pour avoir un grand débit véhiculaire ». Ainsi, la mairesse croit qu'une voie de contournement est une option à considérer pour dévier une bonne partie des utilisateurs de la route et ainsi diminuer le risque d’accidents graves. Ce dossier est cependant loin d’être réglé entre la Municipalité et le MTQ.

Commentaires

16 novembre 2022

Jean-François Théberge

Le MTQ n'a pour seul objectif que celui d'assurer la fluidité du trafic. Toutes autres préoccupations liées par exemple à la sécurité des usagers (véhicules, piétons, vélos) ne sont jamais considérées.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média