Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

04 octobre 2022

Jason Joly - jjoly@lexismedia.ca

Une nouvelle murale colorée à Sainte-Émélie-de-l’Énergie

Une œuvre signée Danaé Brissonnet

Murale centre loisir

©Photo gracieuseté - L'Action

Martin Héroux; Line Racicot-Lapointe, conseillère; Yves Leblanc, coordonnateur de la Maison des Jeunes Les Mayais; Josée Fafard, directrice développement touristique et loisir ainsi que les conseillers Éric Tessier et André Tremblay.

C’est dans une ambiance festive et familiale qu’une trentaine d’Émélinois se sont rassemblés en compagnie des membres du conseil municipal pour inaugurer la murale du chalet des loisirs et souligner les rénovations qui viennent d’être effectuées. L'oeuvre, confectionnée par l’artiste Danaé Brissonnet, intègre les interventions d’une soixantaine de villageois qui sont venus à sa rencontre cet été.

Parmi les participants figurent notamment plusieurs jeunes adolescents qui, grâce à l’implication de la Maison des Jeunes les Mayais (dans le cadre du projet MAI -Maillages Artistiques Intergénérationnels) du Secrétariat de la Jeunesse, ont pu donner leur touche personnelle à l’œuvre collective.

Mme Brissonnet a partagé avec enthousiasme sa vision créative empreinte de symbolisme et de métaphores. Elle raconte ainsi son expérience : « Voyager pendant plus de 10 ans et pouvoir faire une murale dans la région d’où je viens est tellement magique et touchant. J'ai eu un grand plaisir à décortiquer l’histoire de Sainte-Émélie et faire participer la communauté. Merci à tous ceux et celles qui ont été là. »

Le maire, Martin Héroux, explique les origines du projet : « Notre chalet des loisirs prenait de l’âge et malgré tout, la clientèle lui restait fidèle. C’est pourquoi le conseil municipal a décidé d’aller de l’avant avec ce projet de rénovation majeure de la toiture. La contribution d’Hydro-Québec nous a donné le coup de pouce nécessaire pour aller de l’avant et rendre plus conviviale cette installation. Par la suite, l’opportunité de bonifier le chalet avec l’œuvre de Mme Brissonnet a fait l’effet de la cerise sur le sundae. L’œuvre a tout ce qu’il faut pour devenir un des symboles forts de la municipalité. »

La Municipalité tient à souligner que ce projet a été rendu possible grâce à une contribution de 25 000 $ du Programme de mise en valeur intégrée d’Hydro-Québec, une autre de 6500 $ provenant de l’Entente de développement culturel entre le gouvernement du Québec et Sainte-Émélie-de-l’Énergie, ainsi que celle de 2000 $ provenant du Secrétariat à la Jeunesse dans le cadre du projet MAI. En effet, dans le cadre du Programme de mise en valeur intégré, Hydro-Québec a versé un montant total de 275 000 $ à la Municipalité de Sainte-Émélie-de-l’Énergie à la suite de la construction de la ligne à 735 kV de la Chamouchouane–Bout-de-l’Île. « Nous sommes fiers d’avoir contribué à ce projet qui permet d’améliorer concrètement le milieu de vie des résidents de Sainte-Émélie-de-l’Énergie. Depuis le début du Programme de mise en valeur intégrée il y a 35 ans, plus de 1300 projets communautaires ont ainsi vu le jour », conclut Marie-Annick Gariépy, représentante d’Hydro-Québec.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média