Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

27 septembre 2022

Jason Joly - jjoly@medialo.ca

Un défi de plus pour les commerçants du centre-ville

De nombreux chantiers à Joliette

travaux centre-ville

©Jason Joly - L'Action

La réfection de plusieurs rues du centre-ville était nécessaire selon le maire de Joliette pour éviter des affaissements et des refoulements d’égouts.

Les travaux d’infrastructures, qui sont en marche depuis le début du mois d’août, entravent la circulation dans le centre-ville de Joliette, mais aussi les services de plusieurs commerces et établissements. Les propriétaires de la boulangerie Saint-Viateur et de l’Hôtel Victoria ont accepté de s’entretenir avec L’Action pour témoigner au sujet des nombreux impacts qu’ils ont vécus.

L’une des plus grosses artères de Joliette, la rue Notre-Dame, subit une réfection majeure. Se trouvant sur cette rue, l’Hôtel Victoria et le bar Chez Philippe doivent de nouveau s’adapter à une clientèle moins nombreuse alors que les établissements venaient tout juste de traverser les remous causés par la pandémie. Marc Thibault, qui dirige les deux commerces avec son père, constate que leur accès est plutôt difficile, surtout pour sa clientèle plus âgée. Exception faite des jeunes qui fréquentent le bar en soirée, les visiteurs de jour se découragent particulièrement des trottoirs encombrés par les travaux. M. Thibault se rend aussi compte que plusieurs de ces personnes sont seules : « On est comme leur famille. C’est ici qu’elles voient leurs amis, alors c’est un gros coup, les rénovations. »

Marc Thibault a reçu une lettre de la Ville de Joliette pour le prévenir de ces travaux. Il convient que cela frappe fort ses commerces qui sont parvenus avec peine à sortir de la pandémie, mais soutient qu’il va « continuer de travailler » pour servir les visiteurs de son bar. Le propriétaire est toutefois soulagé de voir que ses clients restent à l’hôtel : « C’est vrai que le matin, il y a plus de bruit, mais les chambreurs sont fidèles. » De plus, l’établissement étant très connu des Joliettains, le bouche-à-oreille fait grandement le travail pour attirer des visiteurs. « Il faut vivre avec ces travaux, on n’a pas le choix, il faut que ça se fasse de toute façon », reconnait M. Thibault.

Située sur la même rue, la co-propriétaire de la boulangerie Saint-Viateur, Félicia Venne, a trouvé pour sa part que la situation était un peu « chaotique » au début puisque plusieurs personnes croyaient que la boutique était fermée. « Les gens étaient mêlés. En plus, les travaux changeaient parfois de côté de la rue et Notre-Dame a même été fermée pendant un bout de temps », se rappelle Mme Venne.  Elle remarque aussi que les clients qui marchaient dans le centre-ville et visitaient la boulangerie sont moins nombreux. Elle observe la même chose pour les travailleurs qui venaient se chercher de la nourriture ou un sandwich sur l’heure du midi.

Félicia Venne a elle aussi reçu une lettre avec un plan des rues touchées par les travaux. Toutefois, puisque son commerce ne semblait pas impacté par ceux-ci, elle n’a pas planifié une façon de procéder durant les rénovations. Elle a donc dû élaborer un plan pour indiquer à ses camions de livraison et aux clients les rues à prendre pour avoir accès plus facilement au magasin. La co-propriétaire s’est maintenant adaptée à ces changements et se dit très compréhensive des problèmes d’accès que peuvent rencontrer les visiteurs. « Lorsque je vois les clients qui arrivent en courant à la dernière minute, pour le mal qu’ils ont eu à trouver la boutique, je ne ferme pas tant que je ne les ai pas servis », assure Félicia Venne.

Travaux centre-ville

©Jason Joly - L'Action

Des travaux sont aussi en cours sur la rue De Lanaudière.

Des travaux nécessaires

Du côté de la Ville de Lavaltrie, quelques commerces ont pu recevoir des dédommagements à cause des travaux se déroulant sur leur rue. Le maire de Joliette, Pierre-Luc Bellerose, confie cependant que cela ne pourra pas s’appliquer pour les entreprises situées dans son centre-ville puisque les municipalités ne peuvent subventionner des commerces lorsque les travaux relèvent du privé, alors qu’à Lavaltrie, les routes rénovées sont de la juridiction du ministère des Transports. La Société de développement du centre-ville de Joliette a toutefois apporté son aide aux commerçants en plaçant des pancartes publicitaires à différents endroits du centre-ville. De plus, la Ville de Joliette a investi beaucoup d'efforts pour attirer les citoyens, et donc de potentiels clients, en organisant des concerts plein air au coeur du centre-ville. Des démarches de sécurisation y ont aussi été mises en place pour aider à plus long terme les commerçants.

Pierre-Luc Bellerose reconnait qu’il n’y a jamais de moment idéal pour ce genre de travaux, plusieurs ont d’ailleurs été reportés dans le passé. Mais les risques d’affaissements du sol et de refoulement d’égouts étaient devenus trop grands alors les travaux devaient être faits. « La Ville a pris ses responsabilités. Sinon, nous aurions pu être dans des situations beaucoup plus problématiques », conclut le maire.

Autres travaux majeurs

  • À Joliette, la rue De Lanaudière est en rénovation de l’intersection de la rue Saint-Paul à la rue Saint-Barthélemy.
  • La rue Lajoie subit aussi des travaux de réfection du boulevard Manseau jusqu’à la rue Saint-Antoine.
  • Des travaux causent aussi la fermeture de la rue Piette de l’intersection de la rue Saint-Pierre à celle de la rue Beaudry.
  • La route 131, à l’intersection de Firestone, subit aussi des travaux qui ont conduit à la fermeture de l’une des voies.

Que faites-vous pour préserver la Terre? 

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média