Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

cliquer pour fermer

Santé

Retour

04 août 2022

Jason Joly - jjoly@lexismedia.ca

Une nouvelle campagne de vaccination à l’automne pour les plus vulnérables

« Nous observons une diminution de la transmission depuis sept semaines. »

Dr Luc Boileau

©Photo Capture d'écran - L'Action

Le directeur national de la santé publique, Luc Boileau, permet à une plus grande proportion de la population de se faire vacciner contre la variole simienne.

Le nombre de personnes infectées lors de cette septième vague de Covid-19 tend à baisser. C’est le constat qu’a fait le directeur national de la santé publique, Luc Boileau, lors de son point de presse du 4 août. Il a toutefois annoncé qu’en vue d’une possible hausse des cas vers l’automne, une nouvelle campagne de vaccination sera annoncée.

Même si les cas d’infections et d’hospitalisations restent importants, et ce, principalement dans des régions comme la Côte-Nord, la Mauricie ou le Centre-du-Québec, le docteur Boileau remarque une amélioration générale de la situation. « Pour tous les groupes d’âge, nous observons une diminution de la transmission depuis sept semaines. »

Cependant, puisqu’une hausse des cas est à prévoir à l’automne, le Comité sur l’immunisation du Québec recommande d’administrer prochainement des doses selon un ordre de priorisation. Étant considérés comme les personnes les plus vulnérables, les résidents des CHSLD seront les premiers à bénéficier de cette vaccination. Pour ce faire, des équipes seront mobilisées directement dans ces centres pour donner le vaccin. Dans ce nouveau calendrier, les ainés vivant dans les RPA ou tout autre milieu collectif seront les suivants. Ainsi, les personnes de 80 ans et plus seront priorisées, mais d’ici la mi-août, la santé publique s’affairera à donner de plus amples informations sur ce calendrier vaccinal au reste des Québécois ainsi que sur un nouveau vaccin qui pourrait bientôt être offert à la population.

Lors de sa conférence, Luc Boileau a réitéré ne pas être inquiet du pourcentage très bas de jeunes enfants vaccinés. Il stipule que plusieurs raisons peuvent expliquer cette tendance, donnant comme exemples que plusieurs enfants se trouvent présentement en vacances ou encore qu’un grand nombre d’entre eux ont été infectés par la Covid-19 au cours des dernières semaines, ce qui les contraint à repousser la vaccination.

Variole simienne

Le docteur Boileau a également souligné que les cas de variole simienne continuaient d’augmenter même si la contagion se fait lentement. « Nous notons quelques cas dans certaines régions du Québec. Même s’ils sont peu nombreux, ça nous invite à agir », a-t-il proclamé en ajoutant que le vaccin pour cette infection sera alors élargi à une plus grande population. Ainsi, tous les hommes qui ont ou qui prévoient avoir des relations sexuelles avec d’autres hommes peuvent aller se faire vacciner dès maintenant contre cette maladie.

Allez-vous réduire les montants alloués à votre budget des Fêtes?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média