Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

22 juillet 2022

Jason Joly - jjoly@lexismedia.ca

Pierre-Luc Bellerose fait perdurer la tradition

Les lampadaires du maire

Lampadaires

©Photo gracieuseté - L'Action

Les deux lampadaires du maire ont été installés devant l’Arsenal, un bâtiment doté d’une importante valeur patrimoniale.

À l’initiative du maire de Joliette, Pierre-Luc Bellerose, la façade de l’Arsenal est désormais illuminée par les deux lampadaires du maire.

Tirant son inspiration d’une coutume de la Ville introduite il y a des décennies, ce projet doit notamment sa réalisation aux efforts conjoints des équipes d’Hydro-Joliette et du service des Travaux publics et services techniques, grâce à qui les lampadaires ont pu être réhabilités et embellis.

Le choix de l’Arsenal s’inscrit dans la volonté de l’administration Bellerose de valoriser le patrimoine joliettain. Bâti en 1908, l’Arsenal a servi de manège militaire au 83e bataillon de Joliette, puis de quartier général au Régiment de Joliette avant d’être acquis par la Ville en 1991 puis rénové en 2009. La Société d’histoire de Joliette – De Lanaudière occupe aujourd’hui l’étage au-dessus du rez-de-chaussée.

En répondant à un besoin spécialement ciblé à cet emplacement, le maire exprime son souhait très fort de faire profiter à la population joliettaine de ce que lui a légué le passé. « Le bâtiment de l’Arsenal était tout indiqué pour accueillir les lampadaires du maire. Ces derniers mettent en valeur ce bâtiment patrimonial et s’harmonisent parfaitement à son architecture. Je suis heureux de reprendre cette tradition comme certains de mes prédécesseurs », déclare-t-il avec fierté.

Une vieille tradition

Les maires au Québec devaient autrefois veiller au bon éclairage des voies publiques, d’où l’installation vers 1866 de lampadaires devant la maison des maires de Montréal. À Joliette, les lampadaires du maire ont été fabriqués en 1946 par les Ateliers Paquin, autrefois situés sur la rue Saint-Antoine.

Les lampadaires étaient installés devant le domicile du maire de la Ville jusqu’à la fin de son terme. La tradition voulait qu’ils soient ensuite transférés devant celui de son successeur.

Que feriez-vous si vous croisiez une carriole en pleine ville?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

25 juillet 2022

René Laurin

C'est dommage que la tradition ne soit pas respectée dans son intégralité, mais au moins les lampadaires ne continueront pas de rouiller dans la cour du garage municipal. Merci , Monsieur le Maire et tous les autres membres du Conseil d'assurer une certaine pérennité à cette oeuvre d'art qui symbolisait le respect que les citoyens de Joliette portaient à l'autorité municipale. Il faudrait maintenant vous attaquer au problème de la sauvegarde de la gare du CN envers laquelle nous avons un devoir de mémoire. Elle est un témoin éloquent d'une partie de l'histoire du transport en commun dans notre région et même dans la province. ''JE ME SOUVIENS'' ça devrait dire quelque chose!

30 juillet 2022

Diane. Nicoletti

Mais la vrai tradition est sur le terrain du maire faire à la porte d’entrée de sa demeure

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média