Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

cliquer pour fermer

Communauté

Retour

03 mai 2022

Jason Joly - jjoly@lexismedia.ca

Des Lanaudois manifestent pour vivre comme du monde

Journée internationale des travailleuses et des travailleurs

Manifestation travail

©Photo gracieuseté - L'Action

Plusieurs personnes se sont mobilisées pour témoigner leur appui à un salaire minimum plus juste.

Plusieurs citoyens se sont rassemblés le 1er mai au parc Antonio-Barrette à Joliette pour souligner, sous le thème « Pour vivre comme du monde », la Journée internationale des travailleuses et des travailleurs. Le Réseau Vigilance de Lanaudière était sur place pour dénoncer une précarité financière qui touche plusieurs personnes.

« En 2022, c’est inacceptable qu’autant de femmes et d’hommes peinent à joindre les deux bouts. Le salaire minimum s’établit désormais à 14,25 $ l’heure et le ministre du Travail se réjouit de peut-être atteindre 15 $ en 2023. Il est grand temps que nos gouvernements mettent finalement en place les mécanismes pour que tous les travailleurs puissent bénéficier d’un salaire décent qui leur permet de vivre comme du monde », déclare Patricia Rivest, représentante du Réseau Vigilance de Lanaudière et présidente du Conseil central de Lanaudière – CSN.

Le Réseau Vigilance de Lanaudière a saisi l’occasion offerte par la Journée internationale des travailleuses et des travailleurs pour revendiquer des emplois de qualité et empreints de respect. Il dénonce de faibles salaires dans de nombreux secteurs d’activités qui mènent à une précarité financière pour plusieurs travailleurs. L’organisation souhaiterait des charges de travail plus humaines, des périodes de repos suffisantes et l’accès réel à une conciliation travail-famille-vie personnelle.

« Les inégalités ne cessent de croître. Pour vivre comme du monde, nous devons les combattre et placer les droits de la personne au cœur des politiques publiques et des choix économiques, souligne Mme Rivest. Ces droits ne devraient pas être malléables ou négociables selon les humeurs de nos dirigeants politiques. Nous demandons de façon urgente un meilleur respect de l’ensemble des droits économiques et sociaux. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média