Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

26 avril 2022

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

« Nous avions envie de nous mettre ensemble pour être plus forts »

Joliette halte culturelle

Joliette halte culturelle

©Photos gracieuseté - L'Action

Quatre institutions phares de Joliette s’unissent sous l’image de marque Joliette halte culturelle.

Sous la nouvelle image de marque Joliette halte culturelle, quatre institutions phares de Joliette, en collaboration avec la Ville, s’unissent dans le but de promouvoir leur programmation de qualité ainsi que le caractère distinctif de l’offre culturelle sur le territoire joliettain.

 

« Ce projet est né d’un désir ferme et marqué de collaborer. Les institutions phares de Joliette ont le vent dans les voiles. La salle du Centre culturel Desjardins a été rénovée, le Festival de Lanaudière a, à sa tête, une nouvelle équipe de direction et le Musée est en effervescence », explique Julie Armstrong-Boileau, responsable des communications et du marketing au Musée d’art de Joliette (MAJ).

Porté par le MAJ, le projet réunit aussi le Centre culturel Desjardins, le Festival de Lanaudière, le Festival Mémoire et Racines et la Ville de Joliette.

Julie Armstrong-Boileau souligne que ces organismes culturels ont tous une profondeur historique qui gagne à être connue.

Construite en 1927, la salle du Centre culturel Desjardins est l'une des plus anciennes du Québec. Le Musée d'art de Joliette a, quant à lui, été fondé en 1967 et sa collection d'œuvres d'art, la troisième en importance au Québec, a été constituée en 1943 à l’initiative des Clercs de Saint-Viateur. Le plus important festival de musique classique au Canada, le Festival de Lanaudière, a été fondé en 1978. Finalement, le Festival Mémoire et Racines tiendra sa 28e édition en 2022.

La directrice des communications et du marketing remarque qu’avec le momentum et le dynamisme actuel, les institutions partenaires voulaient lancer le message qu’elles veulent travailler ensemble : « Nous avions envie de nous mettre ensemble pour être plus forts. »

Elle souligne que les partenaires abordent réellement la culture comme un moteur de développement économique et social et qu’il y a une grande collaboration avec des organisations telles que le Bureau d’information touristique de la MRC de Joliette et la Chambre de commerce du Grand Joliette.

Des programmations d’envergure

Un des objectifs du projet est de faire connaître la qualité des programmations proposées par les institutions culturelles de Joliette qui n’ont rien à envier à ce qui est offert ailleurs au Québec et au pays : « Joliette gagne à se faire connaître au-delà de ses frontières pour la qualité de programmation de ses institutions culturelles. »

Les partenaires s’unissent aussi afin de faire valoir toute la richesse des artistes de Joliette et ses particularités.  « Nous avons un écosystème à taille humaine et une façon chaleureuse d’accueillir les gens. »

Joliette halte culturelle est un projet d’un an pour lequel une chargée de projet, Mélanie Cormier, a été embauchée. Celui-ci représente un investissement de 800 000 $ et il vient de recevoir une subvention de 653 000 $ du gouvernement du Québec dans le cadre d’un appel de projets pour le rayonnement de la culture québécoise. 

Les fonds obtenus permettront d’investir dans la création de l’image de marque distinctive accompagnée d’une stratégie de promotion afin de rejoindre la clientèle de partout et d’accroître la fréquentation au sein des institutions phares.

La campagne de communication sera déployée cet été et visera à rejoindre les visiteurs, les touristes et à fidéliser le public d’ici. « On veut comprendre le parcours des visiteurs afin de faire en sorte qu’ils reviennent! »

Julie Armstrong-Boileau conclut que faire preuve d’ouverture est réellement la vision d’aujourd’hui des institutions culturelles à Joliette. « S’unir, c’est vraiment la nouvelle façon de travailler, nous offrons tous de la culture et des espaces de réflexion en lien avec les arts. Nous avons des projets de codiffusion et nos programmations sont complémentaires. Travailler ensemble afin d’être plus forts est notre nouvelle manière de voir les choses. C’est le nerf de la guerre. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média