Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Tribune libre

Retour

12 avril 2022

Étudiant du Cégep à Joliette - reservationweb@lexismedia.ca

Par amour de leur patrie

Lettre ouverte

Le site web communautaire Reddit a organisé une expérience sociale le jour du poisson d’avril – une toile de quatre millions de pixels, l’opportunité d’en colorier un seul aux vingt minutes ainsi qu’un délai de quatre jours. Le résultat? Une fresque composée de près de huit mille références à la culture populaire, reproductions d’œuvres d’art et plus de cent drapeaux – par amour de leur patrie.

Cette lettre est en réponse à ceux étant d’avis que le patriotisme est une idée dépassée.

Le fameux George Orwell dessine, dans son essai intitulé « Notes sur le nationalisme », une ligne marquée entre la notion du patriotisme et celle du nationalisme. Ce dernier serait indispensablement soumis à la soif du pouvoir et de l’effacement de soi : la nation ou l’entité idéalisée prévaut l’individualité de l’être humain et, par conséquent, ses valeurs. Le patriotisme serait plutôt issu du désir de protéger une culture, manière de vivre ou un lieu particulier. Nés de l’attachement à ce désir, les patriotes ne visent pas à conquérir autrui : ils défendent ce qui leur est cher, par amour de leur patrie.

Il ne serait pas tordu de s’associer aujourd’hui aux valeurs patriotiques lorsque nous sommes encerclés par des débats sur la protection du français, du rôle de la culture et de la conservation de notre environnement. Les patriotes défendent leur patrimoine naturel et culturel, ils défendent leur langue et valorisent les créations de leur peuple. Voudriez-vous réellement un Québec sans français, sans ses îles et ses parcs, sans littérature, sans cabanes à sucre, sans sacres, sans histoire et sans musique proprement québécoise? Ces éléments se calquent sur d’autres patries : maints militants cherchent à protéger ce qu’il fait de leur chez eux, leur chez eux. Simplement... par amour de leur patrie.

Kevyn Bérubé

Étudiant en musique au Cégep régional de Lanaudière à Joliette

 

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média