Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

01 mars 2022

Mélissa Blouin - mblouin@lexismedia.ca

Deux puissances lanaudoises s’unissent pour former un duo redoutable

Marie-Alex Bélanger et Maud Chapleau

Volleyball Duo lanaudois

©(Photos gracieuseté- Carl Rodrigue)

Marie-Alex Bélanger, 28 ans et Maud Chapleau, 25 ans, formeront un duo qui risque de faire des ravages à l’international.

Depuis plusieurs années, Marie-Alex Bélanger et Maud Chapleau font la fierté de la région en se démarquant, chacune de leur côté, sur la scène du volleyball. Les Lanaudoises ont accumulé les honneurs et se sont hissées parmi les meilleures joueuses du pays. Après avoir suivi des chemins totalement différents, celles qui étaient de grandes rivales ont décidé de s’unir afin de former un duo redoutable au sein de l’équipe du Canada de volleyball de plage.

« Nous nous sommes toujours connues sur un aspect compétitif seulement, alors notre vision l’une de l’autre était erronée! Je n’aurais jamais cru, il y a cinq ans, que nos chemins allaient se croiser de la sorte », a rigolé Marie-Alex en entrevue avec L’Action.  

Maud a continué en ce même sens en mentionnant qu’elles avaient, au départ, une réticence à aller l’une vers l’autre en raison de la grande rivalité qui les opposait. En effet, après leur parcours avec les Libellules de Thérèse-Martin, où elles ne se connaissaient que très peu à cause de leur différence d’âge, les deux athlètes se sont retrouvées en constante compétition.  

Dans le réseau collégial, Maud évoluait pour les Élans du Cégep Garneau, alors que Marie-Alex était avec les Lynx du Cégep Édouard-Montpetit. Puis, Maud a évolué pour le Rouge et Or de l'Université Laval, tandis que Marie-Alex était avec les Carabins de l'Université de Montréal. 

C’est l’été dernier, alors que les deux athlètes se sont retrouvées à Toronto pour le programme d’été de volleyball de plage de Team Canada, qu’elles ont appris à se connaître. « Nous avons vraiment eu du plaisir ensemble et j’ai vite vu qu’elle avait une super belle personnalité et que c’était vraiment une bonne personne», a déclaré Maud. De son côté, Marie-Alex a ajouté que celle qu’elle avait toujours vue comme une rivale était en fait une « vraie perle! » 

Des forces qui se complètent 

Rappelons que les deux filles ont remporté le prestigieux prix d’athlète universitaire par excellence au RSEQ. Marie-Alex en 2016, 2017 et 2018 et Maud en 2020. Ensemble, elles défendront les couleurs du pays à travers le circuit mondial de la Fédération Internationale de Volleyball (FIVB). Elles devront toutefois attendre au printemps pour s’entraîner ensemble, puisque Marie-Alex est en Suisse pour sa saison de volleyball intérieur.  

Cette dernière fera ses débuts en volleyball de plage et devra vivre une certaine adaptation. « Le beach est plus axé sur la stratégie et non seulement sur la force, il y a plus d’options offensives et tu dois prendre plus de responsabilités! Le sable est aussi une grande difficulté, car cela change la façon dont tu bouges, ton timing et tout est plus compliqué », a expliqué l’athlète de 28 ans.  

Elle sait toutefois qu’elle pourra compter sur sa nouvelle partenaire pour cette transition, « La lecture de jeu de Maud est vraiment bonne et je vais pouvoir apprendre énormément avec elle! Nous serons un bon duo qui se complétera très bien! » 

Marie-Alex devrait agir comme bloqueuse, puisqu’elle est la plus grande des deux et que cela a toujours été sa force. De son côté, Maud jouera un rôle plus défensif. «J’avais hâte d’avoir une partenaire imposante au bloc, car ça allège beaucoup le travail derrière et Marie-Alex est une très bonne frappeuse », a mentionné Maud.  

Marie-Alex Bélanger

©(Photo gracieuseté- Carl Rodrigue)

Marie-Alex devrait agir comme bloqueuse.

Elle a ajouté que le fait d’avoir une alliée qui vient aussi de Lanaudière lui permettra de se sentir plus à la maison. «J’ai vraiment hâte qu’elle revienne à Toronto! J’aime cela ici, mais parfois c’est difficile d’être avec des gens qui parlent seulement anglais et d’être loin de ma famille. Le fait que Marie-Alex s’en vienne me réconforte un peu, ce sera comme un pilier québécois qui sera avec moi et avec qui je pourrai parler de tout et de rien en français! »  

Marie-Alex a renchéri qu’elles partagent beaucoup de points communs. «C’est mon parcours dans les Libellules qui a forgé mon côté compétitif et athlétique, alors je sais que, puisque nous avons fait nos débuts au même endroit, nous avons principalement les mêmes valeurs!» 

La croisée des chemins 

C’est en novembre dernier que les deux anciennes étoiles du circuit universitaire ont décidé de faire équipe. Comme l’ancienne partenaire de Maud venait de prendre sa retraite et que Marie-Alex commençait dans le volleyball de plage, tout était indiqué pour que les deux filles s’unissent.  

Pour Marie-Alex, cette transition vers le volleyball de plage est arrivée à un moment parfait dans sa carrière. « Depuis que j’ai 15 ans que je joue au volleyball intérieur sans arrêt et je suis avec l’équipe nationale, qui est située à Vancouver, depuis l’âge de 18 ans. Le fait d’être loin de mes proches, en plus des hauts et des bas, commençait à rendre les sacrifices plus gros que le bonheur que ça m’apportait, mais j’aimais encore trop le volleyball pour arrêter! » 

Pendant la pandémie, l’athlète de Saint-Alphonse-Rodriguez a profité de sa pause pour jouer au volleyball de plage et l’une de ses amies l’a invitée au camp de l’équipe nationale qui est située à Toronto. Une entraîneure l’a remarquée et lui a suggéré de faire la transition, ce qui semblait l’idéal pour Marie-Alex puisqu’elle pouvait continuer à pratiquer son sport tout en se rapprochant de ses proches.  

Bien qu’elle aimait le fait que le volleyball intérieur lui permettait de jouer de façon professionnelle à l’international (en Suisse cette année et en Turquie l’an dernier), elle évoque que le volleyball de plage lui permettra de voyager autrement.   

Le duo devrait commencer ses compétitions cet été et espère trouver quelques commanditaires afin de l’aider à participer à un maximum d’évènements à travers le monde.  

Volleyball lanaudière

©(Photo gracieuseté)

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média