Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

22 décembre 2021

Communiqué L'Action - infolanaudiere@lexismedia.ca

Un bilan axé sur la relance économique pour Gabriel Ste-Marie

Session parlementaire

Gabriel Ste-Marie

©Photo gracieuseté - L'Action

Le député de Joliette, Gabriel Ste-Marie.

Yves-François Blanchet, chef du Bloc Québécois, et Gabriel Ste-Marie, député de Joliette, ont dressé le bilan d’une courte session parlementaire qui annonce une année 2022 conflictuelle entre Ottawa et Québec.

Malgré la brièveté de la session automnale, le Bloc Québécois a su tirer son épingle du jeu, a fait valoir M. Ste-Marie. « Le Bloc Québécois a fait des bons coups pour des centaines de milliers de travailleurs aînés et de travailleurs autonomes de la culture en échange de notre appui au projet de loi C-2 sur la refonte du soutien fédéral lié à la pandémie. On n'est pas sans savoir que certains secteurs de l'économie ont été plus durement touchés par la pandémie. Ceux-ci auront besoin de plus de temps pour retrouver la normale qu'ils connaissaient avant la pandémie. Pour notre part, nous croyons qu'il est important d'instaurer des programmes efficaces pour aider ces secteurs à surmonter la pandémie », a expliqué le député bloquiste.

Appui au projet de loi C-2

Vice-président du Comité des finances, M. Ste-Marie se dit satisfait du travail réalisé en quelques semaines. Le projet de loi C-2 a été au coeur du Comité et a permis d’être étudié également en Chambre. Le Bloc Québécois réclame une aide directe aux artistes qui sont pour la plupart travailleurs autonomes, dont le gagne-pain est compromis par les mesures sanitaires.

Le député fédéral de Joliette se dit fier des avancées concernant le projet de loi C-2. Une autre des demandes du Bloc est celle qui touche les aînés dont le Supplément de revenu garanti a été touché en raison des prestations d’urgence durant la pandémie. Le projet de loi C-2 permettra de distribuer également de nouvelles prestations aux entreprises et particuliers affectés par la pandémie de COVID-19.

« Il reste encore du travail à faire et les négociations se poursuivent dans la bonne direction. Il s’agit de gains envisageables et possibles dans un contexte de gouvernement minoritaire grâce à l’initiative du Bloc Québécois », fait-il part.

Contrer la pénurie de main-d’oeuvre

Le député fédéral de Joliette remarque que la pénurie de main-d’oeuvre continue de s’accentuer dans sa circonscription. Plusieurs commerces ferment dorénavant leurs portes les dimanches en raison du manque de personnel, tout comme la restauration qui connaît des enjeux majeurs. Cette réalité se reflète autant dans la MRC de Joliette que la MRC de Matawinie où le tourisme est habituellement important. « Au Bloc Québécois, nous en avons des idées pour s’attaquer durablement à la pénurie de main-d’oeuvre. Nous proposons de valoriser les travailleurs d’expérience, stimuler le virage numérique des entreprises à des fins de hausse de la productivité, bonifier les crédits d’impôt en recherche et développement, etc. », a-t-il précisé. M. Ste-Marie indique que le Bloc demeure un allié pour défendre et être le porte-voix des secteurs du bois d’oeuvre.

À plusieurs reprises, Gabriel Ste-Marie a dénoncé les délais infernaux chez Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) qui sont totalement ahurissants. « Il y a un grand ménage à faire au ministère de l'Immigration, et il faut que le gouvernement s'y attaque », a-t-il indiqué.

Défendre les intérêts des Québécois

Le gouvernement fédéral maintient l’indexation du Transfert canadien en matière de santé à 3 %, soit le minimum légal et en deçà de la hausse annuelle des coûts des soins, et ce, jusqu’en 2027. Pourtant, le Québec, les provinces et les territoires réclament à l’unanimité un paiement immédiat de 28 G$ jusqu’à couvrir 35 % des coûts, suivi d’une indexation de 6 %. D’ailleurs, le député bloquiste dénonce la mise à jour économique qui n’offre aucune réponse pour la relance économique. « Si le gouvernement n'a pas d'idées, le Bloc Québécois en a lui, et il a de l'énergie. Il faut que le gouvernement nous écoute, car nous allons lui en proposer des projets de loi à mettre en oeuvre à commencer par régler la question de la santé », soutient-il.

À la suite de pressions du Bloc Québécois, le gouvernement annonce une indemnisation de 742,4 M$ pour les travailleurs aînés subissant des coupes de leur Supplément de revenu garanti (SRG) pour avoir légitimement reçu de la Prestation canadienne d’urgence (PCU) durant la première vague. Toutefois, le remboursement prendra la forme d’un paiement unique en mai 2022 seulement. Le Bloc Québécois déplore toujours par ailleurs, la création de deux classes d’aînés en excluant les 65 à 74 ans de l’augmentation de la pension de vieillesse.

« Nous saluons qu’il y ait des sommes pour les travailleurs aînés. Mai 2022, c’est toutefois très tard. On parle ici d’aînés parmi les moins nantis, qu’Ottawa prive de centaines de dollars chaque mois depuis juillet. Ces gens-là ne peuvent pas se permettre cinq mois de plus de précarité alors que plusieurs en sont rendus à se priver de médicaments ou à vendre leurs biens et que l’inflation fera grimper le prix du panier d’épicerie de 7 %. Le gouvernement doit accélérer le versement », s’inquiète M. Ste-Marie.

Gabriel Ste-Marie assure que le Bloc poursuivra son combat pour une augmentation durable et sans condition du financement fédéral des soins de santé. Celui-ci ajoute que le parti n’abandonnera pas son travail pour un meilleur soutien à l’ensemble des aînés de même que son approche de propositions pour le Québec au Parlement fédéral.

Qu’est-ce qui vous a aidé à survivre à l’école à la maison?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média