Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

01 décembre 2021

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

Elle publie le manuscrit de sa mère rédigé 30 ans plus tôt

« Je voulais parachever son œuvre »

N. Chandonnet

©Photo gracieuseté - L'Action

N. Chandonnet a écrit le livre « Le piège des passions politiques » dans les années 1990. Cette photo a été prise à cette époque.

Ceux qui connaissent N. Chandonnet, qui a longtemps vécu à Laval mais qui, une fois retraitée, a emménagé à Joliette, seront heureux de découvrir le roman policier à saveur politique Le piège des passions politiques, que cette dernière avait écrit dans les années 1990.

C’est la fille de N. Chandonnet, Anne, qui a permis à l’œuvre de sa mère d’être révélée au grand jour.

En entrevue avec L’Action, cette dernière explique qu’il y a deux ans, elle a malheureusement dû assister à la relocalisation de sa mère dans un milieu de vie adapté en raison de ses capacités réduites par la maladie d’Alzheimer.

C’est en recevant les effets de sa mère qu’Anne a trouvé le manuscrit du roman. « Au fond d’une boîte, il y avait un paquet de feuilles et c’était l’histoire. Je savais que ma mère avait écrit une histoire et qu’elle ne l’avait pas publiée, mais je ne savais pas qu’elle l’avait finie. »

Étant traductrice de formation, Anne a entrepris de réviser le roman, tout d’abord pour le conserver en souvenir. En le retranscrivant, elle prend conscience qu’il contient de nombreux éléments fort pertinents encore aujourd’hui.

« Au fil du temps, j'en suis venue à prendre la décision de le faire publier, notamment parce que l'intrigue imaginée il y a 25 ans est étonnante d'actualité mais surtout, pour honorer la finesse intellectuelle et psychologique de ma mère tel que captée dans cette œuvre écrite à une époque où elle était en pleine possession de ses moyens. »

Anne raconte qu’elle voulait rendre hommage à la personne intemporelle que sa mère est réellement, à celle qu’elle a été dans la force de l’âge. « Avec l’Alzheimer, la personnalité s’estompe et engendre une perte des relations avec les proches. On garde souvent à l’esprit les dernières années de la maladie, mais ma mère était une personne vibrante d’énergie, forte et créative. Le livre le rend bien. Les gens qui l’ont connue seront contents de reprendre contact avec elle via le roman. »

Anne souligne que sa mère écrivait pour le plaisir, à temps perdu, mais qu’elle avait aussi l’espoir d’être publiée. « J’ai agi en son nom. Il s’agit d’une publication à compte d’auteure. J’ai révisé le livre, mais je n’ai pas changé l’histoire. C’est le livre de ma mère. Je voulais parachever son œuvre. Je suis contente de l’avoir fait et de savoir que les gens vont prendre plaisir à lire le livre. »

Lorsque sa mère a eu des moments de lucidité, Anne lui a parlé du projet et elle confie que cette dernière semblait comprendre la démarche et en être très contente.

Le piège des passions politiques prend la forme d’un roman policier. Il parle de politique régionale, des motivations des gens et des raisons pour lesquelles ils agissent. L’intrigue expose des vertus devenues vices et la force destructrice de la passion du pouvoir pour l'homme, son environnement et ses aspirations.

« Ma mère a écrit le roman au début des années 1990 et il met en scène des thèmes actuels comme l’écologie ou la course aux vaccins. Il met même en vedette une « influenceuse » qui instrumentalise les médias à ses propres fins. Elle était franchement visionnaire. »

Le piège des passions politiques est déjà disponible sous le nom de N. Chandonnet sur diverses plateformes dont Amazon et Chapters-Indigo, en format livre de poche et électronique. De plus, des exemplaires seront bientôt disponibles à la Librairie Martin.

N. Chandonnet a voué sa carrière au bien-être et à l'éducation des enfants. Elle a notamment travaillé comme directrice d’école pendant plus de vingt ans. Elle détient un doctorat et a également écrit trois autres oeuvres, dont une pièce de théâtre jouée, dans les années 1980, par le Provincetown Repertory Theater de Boston.

Les noms complets de l’auteure et de sa fille n’ont pas été révélés dans le but de préserver l’intimité de Mme Chandonnet.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média