Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

26 octobre 2021

Jason Joly - jjoly@lexismedia.ca

Une famille endeuillée dénonce l’intimidation au travail

Hommage à la victime

Sylvain Tremblay

©Photo gracieuseté - L'Action

Sylvain Tremblay s’est enlevé la vie le 15 octobre dernier. Sa famille tenait à lui rendre hommage.

Sylvain Tremblay, un employé d’EBI qui travaillait comme sous-traitant à Bridgestone Joliette, s’est enlevé la vie le 15 octobre 2021. Selon Matthew Dion, fils de M. Tremblay, celui-ci subissait de l’intimidation depuis deux ans au travail, rendant la situation de plus en plus difficile pour lui.

Intimidation

Le drame survenu le 15 octobre a ébranlé la famille qui est encore sous le choc. La conjointe de M. Tremblay a d’ailleurs publié un texte émouvant sur sa page Facebook pour rendre hommage à son mari : « Sylvain était un mari, un beau-père, un grand-père qui adorait ses petits-enfants. C’était un homme de peu de mots. Il était costaud, fier, c’était un homme d’honneur et il avait le cœur sur la main. » Elle ajoute également que son mari subissait de l’intimidation sur son lieu de travail depuis deux ans.

Matthew Dion, qui avait été mis au courant de cette intimidation, révèle que son père était très atteint par les insultes qu’il recevait : « Il n’était plus capable ». Sylvain Tremblay a commis ce geste irréparable, laissant sa famille endeuillée et en colère de la situation. 

Dans son message, la conjointe de M. Tremblay tient à sensibiliser les intimidateurs: « J’écris ce mot pour allumer une lumière à toutes ces personnes d’une méchanceté inexplicable qui se complaisent à diminuer les autres sans penser aux conséquences. J’ai toujours dit de ne pas faire aux autres ce que tu ne voudrais pas qu’on te fasse, ou qu’on fasse aux gens que tu aimes. »

Matthew Dion soutient également que l’intimidation ne devrait être tolérée nulle part : « Il faut que l’intimidation cesse. On apprend à nos enfants qu’on ne tolère pas ça. Rendu adulte, logiquement, on devrait être conscient qu’il pourrait y avoir de graves conséquences ».

Démarches de soutien

Selon M. Dion, Sylvain Tremblay avait fait des plaintes auprès de l’employeur pour dénoncer la situation. Il a ensuite été mis en arrêt maladie à la demande de son fils et de son médecin.

Malheureusement, à son retour au travail, l’intimidation aurait recommencé. M. Tremblay avait donc dans l’idée de quitter son emploi. « Il a fait des démarches pour se trouver un autre emploi. Il a reçu un appel d’une compagnie et il avait une entrevue de prévue », indique Matthew Dion.

Les entreprises EBI et Bridgestone n’ont pas voulu faire de commentaires par respect pour la famille du défunt. Le Syndicat des Travailleurs et Travailleuses de Bridgestone de Joliette a toutefois envoyé une lettre à ses membres mentionnant qu’il n’était pas au courant de l’intimidation que subissait M. Tremblay. « Nous n’acceptons aucune forme d’intimidation ou d’harcèlement au travail », souligne le Syndicat. EBI a également mentionné qu’ils « analysaient présentement les circonstances du décès de M. Tremblay ».

Ressources d’aide

Pour toutes personnes ressentant de la détresse ou pour les proches désirant avoir des renseignements ou du soutien, le Centre de prévention du suicide de Lanaudière (CPSL) offre une ligne d’intervention accessible 24h/24, 7 jours sur 7.

Peu importe la ou les raisons menant à des pensées plus sombres, le CPSL invite les personnes concernées à appeler au 1 866 APPELLE (1 866 277-3553). Lorsqu’un changement de comportement est détecté par l’entourage envers un proche (agressivité, isolement, etc.) ou encore si un proche leur fait part verbalement de sa détresse ou de son désespoir, il est recommandé d’appeler le centre ou d’aller sur son site web au https://cps-lanaudiere.org/ pour y trouver diverses ressources.

Commentaires

26 octobre 2021

jean guy durand

J'ai vécu la même histoire en 2020 j'ai été chanceux de pouvoir me défendre après plusieurs années de ce type de comportement j'ai eu le devoir accomplie de ne pas plier devant lui courage a la famille et bonne continuité

27 octobre 2021

Marquis Raymonde

J'avais lu la lettre et l'ai envoyé a TVA je trouvais cela épouvantable d'entendre un décès avant d'en parler malheureusement je n'ai eu aucune réponse, ils sont probablement trop occupée avec leur politique, mes sincères condoléances a la famille

27 octobre 2021

Jean louis Chabanne

Sincères condoléances ! Et que les harceleurs soient traduits devant les tribunaux

28 octobre 2021

Lapointe Silvy

EBi et Bridgestone allez-vous donner une prime à la personne qui a reçu la plainte de M. Sylvain Tremblay et qui a banalisé la situation? Magnifique culture d’entreprise qui laisse se produire une telle tragédie. WoW quel dommage pour sa famille qu’il n’ait pas eu le temps de changer d’emploi. Sympathies à la famille

28 octobre 2021

A.Lavoie

Je ne peux concevoir que la compagnie était au courant et n'a pas agit. Honte a l'employeur !!!!! C'est tellement désolant ! Mes sincères sympathies pour la famille de Monsieur Tremblay.

28 octobre 2021

Susie Ouellet

Savez-vous qu'Il faut avoir mal au plus profond de soi pour s'enlever la vie? D'une tristesse épouvantable et un geste inacceptable. Celui ayant reçu la plainte devrait être mise à pied immédiatement et les intimidateurs doivent être poursuivis en justice, c'est criminel. Une compagnie on le sait, ça n'a pas de coeur, mais les dirigeants, les compagnons (un frère, une soeur, un cousin, un voisin) devraient avoir une conscience et en plus, ils doivent faire la lumière sur ce qui est arrivé pour trouver et dénoncer les meurtriers . Et vous qui avez tout vu et fermé les yeux, vous êtes des lâches mais vous aussi des meurtriers. Quel tristesse. Mes sympathies à la famille

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média