Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

21 octobre 2021

Communiqué L'Action - infolanaudiere@lexismedia.ca

Diane St-Georges dévoile la robe dans tous ses éclats

Au mythique Studio Ernest-Cormier

Diane St-Georges

©Photo gracieuseté - L'Action

L’artiste Diane St-Georges.

À compter du 23 octobre, au Studio Ernest-Cormier, la peintre Diane St-Georges expose 22 tableaux ayant pour objet la robe dans tous ses éclats.

Intitulée Robes lalala, cette nouvelle série émane de la volonté de l’artiste d’explorer l’expression de la féminité par le vêtement ainsi que la solidarité entre femmes créatrices.

Pour l’occasion, elle a invité six compagnes artistes qui ont conçu des installations inédites sur le thème retenu. L’exposition se déroule sur trois fins de semaine jusqu’au 6 novembre. Le vernissage aura lieu le samedi 23 octobre, à 14 h.

 L’oeuvre de Diane St-Georges puise à la fois dans la force et la densité. Ancienne gymnaste et professeure d’éducation physique, femme de souffle et d’énergie, elle privilégie les grands formats où le corps entier participe à l’élan créatif. Le mouvement et le rythme donnent le ton pour ouvrir la voie à un inconnu souvent déroutant.

Diane St-Georges est le fruit du croisement de plusieurs lignées pionnières du village de Saint-Michel-des-Saints. Dans les familles fort nombreuses de ses aïeux, en dépit de la rudesse de la vie quotidienne, on passait sans gêne de l’art sous toutes ses formes à l’activité physique de performance. Portée par un milieu où le caractère individuel s’affiche de plein droit, de multiples personnages peuplent allègrement ses créations.

Six compagnes artistes ont répondu à l’appel lancé par Diane St-Georges de façonner des robes d'un nouveau genre en utilisant le matériau de leur choix.

L’écrivaine Françoise Arnoux et la peintre Kim Collin, qui sont de surcroît toutes deux couturières, ont pour la circonstance employé le fil et le textile pour tailler des robes qui chamboulent l’ordinaire.

La peintre et professeure d’art Danielle Doucet a confectionné deux robes dissemblables en triturant le papier dans toutes les directions.

La jeune peintre et professeure d’art Catherine Dubois a quant à elle finement modelé trois robes dans la faïence alors que la maître-verrière Linda St-Georges a usé d’audace avec sa création sertie de verre.

Finalement, la peintre et chercheuse en art Chantal St-Pierre a moulé une robe haute en couleur à l’aide d’une ingénieuse superposition de peaux d’acrylique.

Cette exposition est rendue possible grâce à la générosité de la Famille Lachapelle qui a prêté ce lieu unique érigé par phase entre 1921 et 1928 par le célèbre architecte et ingénieur montréalais Ernest Cormier. Le bâtiment classé en 2016 serait vraisemblablement le premier studio indépendant de création et d’expérimentation artistiques au Québec.

Le Studio Ernest-Cormier est situé au 3460, rue Saint-Urbain (coin Milton), Montréal.

Diane St-Georges

©Photo gracieuseté - L'Action

Une oeuvre signée Diane St-Georges.

Commentaires

6 novembre 2021

Francoise blanchet

Je suis allée vous visiter aujourd’hui à la maison Edward cormier . J’ai adorer vos robes la la la . Félicitation ???????????? Kim m’a dit que vous donnez des cours sur zoom .est ce toujours d’actualite ?

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média