Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

cliquer pour fermer

Communauté

Retour

13 octobre 2021

Jason Joly - jjoly@lexismedia.ca

Une 18e édition pour la Semaine québécoise du traumatisme craniocérébral

Groupe T.C.C. de Lanaudière

Semaine TCC

©Photo gracieuseté - L'Action

Durant la Semaine québécoise du traumatisme craniocérébral, quelques activités seront organisées dans Lanaudière.

C’est sous le thème « TCC, 3 lettres qui changent des vies… et personne n’est invincible » que se tiendra la 18e Semaine québécoise du traumatisme craniocérébral, du 15 au 21 octobre prochain. Durant cette semaine, des activités diverses seront organisées pour sensibiliser la population à la cause.

Chaque année au Québec, près de 2000 personnes subissent un traumatisme craniocérébral modéré ou grave à la suite d’un accident, d’une agression ou d’une chute. Ces personnes doivent ensuite vivre avec des séquelles permanentes. La Semaine québécoise du traumatisme craniocérébral vise à la fois à sensibiliser la population à cette réalité, mais aussi à la conscientiser face aux obstacles, limitations et préjugés dont sont victimes les personnes TCC et leurs proches.

Dans une perspective d’intégration sociale, plusieurs activités seront organisées par le Groupe T.C.C. de Lanaudière, parrainé par l’Association des personnes handicapées physiques et sensorielles secteur Joliette dans la région de Lanaudière.

L’auteur-compositeur-interprète Nicola Ciccone sera une nouvelle fois le porte-parole de l’événement. Ayant subi un accident de la route en 2018 qui ne lui a pas laissé de séquelles, il désire soutenir ceux qui ont eu moins de chance que lui.

« On ne réalise pas comment nos vies peuvent littéralement basculer du jour au lendemain. Moi, je l’ai réalisé il y a 3 ans, à la suite d’un très grave accident d’automobile. […] J’ai réussi à me relever, j’ai réussi à m’en remettre. Mais ce n’est malheureusement pas le cas pour la majorité des gens qui ont un traumatisme craniocérébral », témoigne-t-il.

TCC, 3 lettres qui changent des vies… et personne n’est invincible

La thématique de cette année appuie sur l’aspect imprévisible et violent des accidents qui mènent à un TCC. Les chutes représentent la première cause de TCC au Québec. Une bonne manière de prévenir le TCC est de porter des protections appropriées (casques) et d’éviter les comportements à risque (vitesse, distraction, environnement non sécuritaire) pendant les activités du quotidien.

Une programmation régionale haute en couleur

Dans Lanaudière, deux activités auront lieu pendant la Semaine québécoise du traumatisme craniocérébral. Au programme, un café-rencontre aura lieu le 20 octobre sur la plateforme Zoom avec les membres TCC sous le thème «Qui est votre super héros ». De plus, une projection du film Chamboultout est prévue le 19 octobre aux locaux de l’APHPSSJ. Le film met en lumière les difficultés d’une personne vivant avec des incapacités (mémoire, désinhibition et perte de la vue) à la suite d’un accident.

Au niveau provincial, une Table ronde de clôture est organisée le 21 octobre à 18h (disponible sur Facebook). Seront invités Nicola Ciccone, Stéphanie Longpré qui est une gagnante du concours d’anecdotes, l’artiste Blonk qui a illustré son histoire, le chercheur universitaire clinicien de la Chaire de Recherche du Canada en Soins Intensifs Neurologiques et Traumatologie Alexis Turgeon et Anna Désiles pour Connexion TCC.QC.

La programmation complète, au niveau provincial, est disponible sur le site de Connexion TCC.QC.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média