Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections fédérales 2021

Retour

16 septembre 2021

Les candidats se prononcent

Enjeux locaux

Élections fédérales

©Photo: Archives

Chaque semaine, L’Action s’entretiendra avec les candidats de la circonscription de Joliette concernant un enjeu local. Cette semaine, la question était : « Quels sont vos engagements pour la circonscription de Joliette? »

Érica Poirier, Parti vert du Canada

« Je décris ma campagne comme audacieuse puisqu’elle me permet de réduire au maximum mes GES et d’éviter la pollution visuelle avec mes pancartes. Peu importe ce que vous entendez au fil de cette campagne, nous ne parlons pas assez des enjeux environnementaux. J’en fait mon cheval de bataille. Quel avenir voulez-vous offrir à vos enfants, petits-enfants, nièces et neveux ou à vous-même? Sans vouloir être alarmiste, on ne parle plus d’urgence climatique, mais bien de dégradation climatique voire même de survie de l’espèce humaine. Bientôt vous ne travaillerez plus pour votre confort, mais lutterez pour votre subsistance. Concernant les enjeux locaux, je m’engage à écouter et supporter la population de la circonscription de Joliette à travers les différents défis qui se présenteront une fois élue. Que ce soit d’aider le milieu agricole, supporter les Premières Nations, accompagner les ainés, améliorer le transport en commun afin de se défaire de l’esclavage de la voiture ou tout autre enjeu important, je serai présente. Soyez aussi audacieuses et audacieux, votez Parti vert! » (JJ)

Alexis Beaudet, Nouveau Parti démocratique

« Je pense qu’on peut commencer par reconnaître que le racisme systémique existe, dans le comté de Joliette comme ailleurs. Joyce Echaquan a été mentionnée aux deux débats français et Jagmeet Singh a pris soin de rappeler que c’était un exemple de racisme systémique. Mais ça s’exprime autrement aussi, comme en témoigne ce mur invisible qui sépare les Atikamekw de Manawan des droits que nous tenons pour acquis. Vivant parfois jusqu’à 20 personnes par maison, ils n’ont pas les moyens ni le droit de construire d’autres logements pour héberger les résidents de la communauté. D’ailleurs, le registre de bande enregistre plus de 3000 Atikamekw à Manawan, mais seulement quelque 2000 personnes y vivent, par manque de place, par manque de soins. On doit commencer par dénoncer les inégalités que nous tolérons chez nous. Je suis résolu à combattre ces injustices en priorité. Être fier de ma nation ne me suffit pas, je veux pouvoir être fier de ses actions et ça doit passer par le fait d’assumer notre responsabilité en ce qui concerne le racisme systémique. » (JJ)

Gabriel Ste-Marie, Bloc Québécois

« Durant la campagne et avant, l’enjeu dont on me parle le plus sur le terrain est celui de la pénurie de main-d’œuvre. Le Bloc propose un train de mesures pour y faire face : suspension de la PCRE sauf pour la culture, crédit d’impôt permettant aux aînés de travailler davantage sans pénalité, mesures pour favoriser l’établissement en région des nouveaux arrivants et des diplômés, partenariat avec les nations autochtones, coup de barre au ministère de l’Immigration pour réduire les délais de traitements des dossiers qui sont de 27 mois actuellement et transfert à Québec du programme de travailleurs étrangers temporaires. La solution de fond demeure la hausse de notre productivité, qu’on propose de soutenir. La proposition du Bloc qui me tient le plus à cœur est notre projet de finance verte. Il s’agit d’un plan prudent, concret et réaliste pour sortir l’argent de la finance canadienne des hydrocarbures – 700 milliards depuis 2015 – pour la rediriger vers la transition. Sans l’argent du secteur privé, on n’atteindra jamais les cibles pour le climat. » (EB)

Michel Bourgeois, Parti libéral du Canada

« Il y a beaucoup de sujets qui me tiennent à cœur et le principal est l’environnement. Je trouve que nous n’avançons pas assez rapidement concernant cet enjeu. Nous devons mettre davantage d’efforts en tant que député, mais aussi en tant que population. Il faut faire attention à chacun de nos gestes et je suis prêt à donner tout mon temps pour rencontrer les gens et trouver de nouvelles façons de faire. En plus, nous avons tous les moyens, avec une entreprise comme Hydro-Québec, pour être à l’avant-garde. Ensuite, le taux d'autosuffisance alimentaire québécois a drastiquement diminué depuis les vingt dernières années et nous devons agir afin d’aider les producteurs à produire davantage localement. Finalement, il y a plein de gens à Joliette en situation d’itinérance et il faut avoir des endroits pour les aider. Ils ont vécu des épreuves et ont besoin de gens à leurs côtés pour s’en remettre. Il doit également avoir plus de logements à prix abordable dans la circonscription. Pour toutes demandes ou questions, j’invite les gens à me contacter!» (MB)

 

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média