Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

01 septembre 2021

Jason Joly - jjoly@lexismedia.ca

Un futur site résidentiel en attente de décontamination

Quartier Base-de-Roc

Terrain contaminé

©Photo L'Action - Jason Joly - L'Action

Le terrain vacant et contaminé se trouve entre les rues Charlemagne et Nicoletti.

Un grand terrain vacant situé entre les rues Nicoletti et Charlemagne accueillera d’ici plusieurs années un nouveau développement résidentiel. Toutefois, des études commandées par la compagnie détentrice du terrain, Gestion Pella inc., révèlent que le sol est contaminé par un site d’enfouissement non autorisé. L’entreprise a donc élaboré un plan pour réhabiliter le terrain dans l’espoir de pouvoir développer son projet.

Plan développement

©Photo gracieuseté - Gestion Pella inc. - L'Action

Le projet permettra de construire entre 752 et 822 appartements.

En 2014, l’entreprise Gestion Pella inc. a acheté un grand terrain se trouvant dans le quartier Base-de-Roc afin d’y construire un nouveau développement. Celui-ci relirait les rues Nicoletti et Charlemagne ainsi que le boulevard Base-de-Boc.

Plus de 750 logements y seraient construits. Des immeubles de trois étages abritant 32 unités de logement et d’autres de quatre étages contenant 45 unités de logement seront mis à la disposition des résidents. Selon Pierrick Lapointe, vice-président pour Gestion Pella inc, deux clientèles seront particulièrement visées : « On s’attend à avoir des personnes qui quittent leur maison. Ils veulent un endroit clé en main et relativement luxueux. Puis une clientèle qui n’est pas encore propriétaire de maison, donc des jeunes professionnels ou jeunes familles qui sont en début de carrière. » En effet, aucune maison ne sera construite dans le quartier.

M. Lapointe ajoute qu’un parc public et un jardin communautaire seront aménagés. L’entrepreneur est aussi en discussion avec la Ville de Joliette afin d’installer une piste cyclable qui passera en dessous de lignes électriques et sera prolongée jusqu’à la rivière.

Un ancien site d’enfouissement

En 2014, des experts de la compagnie SOLROC, spécialisée entre autres dans l’analyse des sols, ont retracé l’historique du terrain et se sont rendus sur place. Amélie Gilbert, représentante de SOLROC, mentionne qu’un trou y a été découvert. Celui-ci aurait été creusé par le ministère des Transports il y a environ quarante ans afin d’y récupérer du sable pour de la construction. Le trou n’a cependant pas été rebouché depuis. « Des personnes ou des entreprises en ont profité pour y déposer leurs débris résiduels », explique Mme Gilbert.

Par la suite, les experts de SOLROC ont entamé la phase 2 de leurs études qui consiste à caractériser le sol et à analyser les eaux souterraines. Amélie Gilbert déclare que cette phase leur a permis d’affirmer la présence de contaminants de plusieurs types, dont des hydrocarbures. « Nous avons refait ces études en 2020 pour mettre les informations à jour. »

Processus de décontamination

Avant d’entamer la construction du développement, Gestion Pella inc. doit donc s’assurer de décontaminer adéquatement le site. Avec l’aide de SOLROC et du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC), le processus de décontamination a été élaboré.

Pierrick Lapointe explique que le terrain sera dépollué section par section jusqu’à ce que le tout soit assaini de façon optimale. « Au fur et à mesure que les parties du terrain vont être décontaminées, les immeubles vont être bâtis en avançant. »

Différentes démarches devront être utilisées puisque le terrain renferme à la fois des contaminants « traitables » et « non traitables ». Ces derniers, comme des produits pétroliers, doivent être excavés du site complètement. La terre est ensuite envoyée par camion à l’écocentre pour y être enfouie dans des secteurs qui n’affecteront pas l’activité humaine ou naturelle. D’autres contaminants peuvent être traités à même le site. Amélie Gilbert décrit le processus comme un traitement bactérien : « Des microorganismes vont être injectés dans le sol pour venir détruire les contaminants. »

Ce processus prendra de deux à trois ans par section de décontamination. Pierrick Lapointe tient toutefois à rassurer la population que la décontamination sera sécuritaire : « Il n’y a aucun danger pour la santé, autant pour l’être humain que pour la faune et la flore. C’est un processus qui est sécuritaire. Nous décontaminerons en fonction des normes du Ministère. »

Terrain contaminé

©Photo L'Action - Jason Joly - L'Action

La décontamination du site s’étalera sur plusieurs années et se fera par excavation de la terre ou par traitement bactérien.

À la suite de toutes les études et analyses qui ont été faites, un plan de réhabilitation a été rédigé pour résumer les démarches qui ont été faites et celles qui devront être faites pour la décontamination. De plus, des recommandations ont été ajoutées proposant d’ajouter 40 cm de terre propre sous les structures comme les trottoirs ou les immeubles et 100 cm sous les parcs ou les aires gazonnés.

Le plan a été présenté aux Joliettains lors d’une consultation publique qui a eu lieu le 3 août 2021. Pierrick Lapointe, qui était présent lors de la séance, indique que les questions des citoyens ont pu être répondues, mais qu’il n’y avait pas une grande part de consternation du côté de la population. « Il n’y avait pas énormément d’inquiétudes ou de questions. Les gens étaient relativement contents du fait que nous décontaminerons le site. C’est une amélioration considérable que nous ferons sur le site », relate-t-il.

Gestion Pella inc. attend l’attestation du plan de réhabilitation par le MELCC avant de commencer la décontamination, qui s’échelonnera sur une période approximative de 5 ans. « En fonction des contaminants qui ont été décelés, le plan nous dicte précisément ce que nous devons faire pour décontaminer complètement le site. C’est ce que nous mettrons à exécution prochainement », termine le vice-président de Gestion Pella inc.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média