Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

05 juillet 2021

Élise Brouillette - ebrouillette@medialo.ca

Dégradation importante de la statue du Sacré-Cœur à Joliette

Des évaluations sont en cours

Statue sacré-coeur

©Photo gracieuseté - Jean Chevrette - L'Action

La statue du Sacré-Cœur présente une dégradation importante.

Au cours des derniers jours, certains citoyens ont peut-être remarqué qu’un périmètre de sécurité a été installé autour de la statue du Sacré-Cœur érigée près de la Cathédrale de Joliette. En effet, le service des communications du Diocèse de Joliette confirme que le monument historique présente une dégradation très importante.

L’emplacement a été clôturé par mesure de sécurité et à la suite de recommandations d’experts. Une étude est actuellement en cours afin d’évaluer les coûts de restauration du monument. Une décision concernant l’avenir de la statue du Sacré-Cœur sera prise par la suite.

Statue Sacré-Coeur

©Photo gracieuseté - diocèse de Joliette - L'Action

L’emplacement du monument historique a dû être sécurisé.

Un peu d’histoire

Le culte au Sacré-Cœur a vu le jour en France au 17e siècle et il était supporté en Nouvelle-France par Marie de l’Incarnation. Ce culte va s’intensifier au Québec avec Mgr Elzéar Alexandre Tachereau dans les années 1880.

En novembre 1913, le bulletin paroissial de la Paroisse Saint-Charles-Borromée fait état d’un projet de monument pour la dévotion au Sacré-Cœur à Joliette. Les coûts du projet sont alors évalués à 3000 $ (2500 $ pour le monument et 500 $ pour le piédestal).

En septembre 1915, le Diocèse annonce que les coûts pour l’installation de la statue seront plutôt de l’ordre de 4000 $. En mars 1916, on décide de bonifier le monument en ajoutant quatre anges, ce qui fait grimper les coûts à 5500 $.

La statue, construite par les artistes G. Balducci et A. Giacomini, est inaugurée en octobre 1916 en présence de 8000 personnes. L’Union musicale anime l’événement.

En mars 1918, les dépenses totales entourant l’érection du monument sont finalement de 8355,93 $. Toutefois, on estime qu’une somme supplémentaire de 1000 $ est nécessaire pour l’éclairage et l’entretien.

Le dernier bilan sera établi en janvier 1925. Le monument aura alors coûté un total de 15 476,05 $. Le Diocèse continuera toutefois d’accepter les dons afin de pouvoir assumer les frais en électricité et assurer l’entretien de la statue.

Le 13 septembre 2009, L’Action publiait un article signé de la plume du journaliste Louis Pelletier accompagné d’une photo du Sacré-Cœur à qui il manque le bras gauche. Le Diocèse confirme alors être en attente de l’octroi d’une subvention afin de pouvoir restaurer le monument.

Notes historiques en collaboration avec Jean Chevrette

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média