Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

16 juin 2021

Jason Joly - jjoly@lexismedia.ca

Les opposants d’un projet minier rejette la décision du ministère de l’Environnement

Saint-Michel-des-Saints

COPH

©Photo gracieuseté - Coalition des opposants à un projet minier de Haute-Matawinie - L'Action

La Coalition des opposants à un projet minier en Haute-Matawinie réclame de la part du ministère de l’Environnement qu’il reconsidère son accord du projet de NMG.

Depuis sa création en 2016, la Coalition des opposants à un projet minier en Haute-Matawinie (COPH) se dresse contre la mine que la compagnie Nouveau Monde Graphite (NMG) désire creuser à Saint-Michel-des-Saints. Alors que le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques a donné son accord à ce projet, la Coalition continue de demander l’aide de la population pour les encourager financièrement durant leur lutte contre cette mine à ciel ouvert qui serait la plus grande sur le continent. 

Le Bureau d’audiences publiques pour l’Environnement (BAPE) a étudié le projet de NMG et a émis un rapport. Dans celui-ci, il a donné une quinzaine de recommandations, principalement en lien avec des études qui doivent être faites par la compagnie. Selon May Dagher, porte-parole de la COPH, huit d’entre elles sont « cruciales ». « En février 2021, le gouvernement a émis en catimini le décret d’autorisation sans avoir reçu toutes les études cruciales demandées par le BAPE. », souligne-t-elle. 

La Coalition désire donc récolter de l’argent pour sa campagne d’opposition via la page Soutenez la COPH !. May Dagher et les autres membres, composés de commerçants, de villégiateurs et de citoyens, s’inquiètent des conséquences des 107 millions de tonnes de déchets rejetées par la mine. L’argent amassé permettrait, entre autres, de produire des analyses environnementales, surtout au niveau de l’eau, pour détecter l’effet des déchets sur le lac Taureau par exemple. Le groupe désire aussi faire appel à des experts indépendants pour ces analyses afin de vérifier si le projet minier peut être sécuritaire, comme le soutien NMG, ou non.

Projet minier

©Photo gracieuseté - Coalition des opposants à un projet minier de Haute-Matawinie - L'Action

Les travaux de NMG se déroulent sur un site d’extraction situé près du Lac-aux-Pierres et du Domaine La Grange.

Danger pour le tourisme 

Les membres de la Coalition craignent que la pollution sonore dû au dynamitage et aux déplacements des véhicules ainsi que la production de déchets miniers entraînent l’augmentation de gaz à effet de serre et nuisent aux attraits naturels et touristiques de Saint-Michel-des Saints.« On s’oppose à ce projet qui, pour nous, n’a pas lieu d’être dans un milieu sensible, un milieu de villégiature. », indique  May Dagher. 

La porte-parole souligne que malgré les demandes envoyées à la municipalité de Saint-Michel-des-Saints, aucun comité d’experts indépendants n’a été formé pour suivre les études de NMG recommandées dans le rapport du BAPE. En outre, aucune rencontre n’a été créée pour informer les citoyens du projet. Le groupe d’opposants s’inquiète de l’un des constats du rapport du BAPE qui fait mention de « risques financiers à l’investissement » et d’approvisionnement en lien avec le graphite. « On ne nous donne pas l’impression d’avoir en priorité la protection de l’environnement. On a plutôt l’impression que l’économie, c’est le moteur premier, quitte à ce que l’environnement ne soit pas protégé adéquatement. », se soucie May Dagher. 

Pour l’instant, Nouveau Monde Graphite a débuté la déforestation du futur site de la mine et travaille sur l’usine de transformation du graphite située à Bécancour. La Coalition, quant à elle, tente de convaincre le ministère de l’Environnement et de la Lutte pour les changements climatiques de faire « marche arrière » et de « faire ses devoirs ». Elle espère que le décret d’acceptation du projet sera annulé et que le Ministère imposera à NMG de faire les études recommandées tout en rendant les résultats publics. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média