Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

29 mai 2021

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

Le Bloc Québécois forcera la tenue d’un vote par appel nominal

Motion sur la nation québécoise rejetée

Blancte Yves-François Perron Yves

©archives - L'Action

Yves-François Blanchet et Yves Perron.

Yves-François Blanchet, chef du Bloc Québécois, et Yves Perron, député de Berthier-Maskinongé, forceront la tenue d’un vote par appel nominal sur leur motion saluant la volonté de Québec d’inscrire dans la Constitution canadienne que les Québécois forment une nation dont le français est la seule langue officielle et commune.

Quelques députés de la Chambre des Communes ont refusé le consentement unanime nécessaire pour son adoption.

Volonté

«Nous constatons que la démarche d’affirmation de la nation québécoise n’a pas l’appui unanime de la Chambre des Communes. Le Bloc Québécois confirme donc que nous allons tenir un vote par appel nominal lors de notre prochaine journée d’opposition afin qu’il soit clairement inscrit qui, parmi les députés, prend acte ou refuse de constater que le Québec forme une nation dont la seule langue commune et officielle est le français», déclare M. Blanchet.

Il signale que la nation québécoise n’a évidemment pas besoin de l’autorisation des partis fédéraux pour exister, promouvoir le français et l’inscrire dans la Constitution mais qu’elle a le droit de savoir qui s’y oppose et pour quelles raisons.

«Cette motion est le reflet d’un très vaste consensus au Québec. C’est sans nul doute pourquoi nous constatons l’appui des Libéraux en tant que parti gouvernemental, alors qu’aucune opposition à cette motion n’a été signifiée dans leur rang. Idem du côté des Conservateurs et du NPD», souligne M. Perron.

Il ajoute qu’il s’agit de «reconnaitre les gestes posés par l’Assemblée nationale du Québec en ce qui a trait à la loi 96 et d’inscrire, dans la partie québécoise de la constitution, que nous formons une nation et que la langue française est notre seule langue commune».

Il observe un large consensus des partis fédéraux au sujet de la démarche d’affirmation de la nation québécoise. Il s’attend donc à un appui fort de chacun lors du vote dans le cadre de l’éventuelle journée d’opposition. (PB)

Comment avez-vous réagi au report de la vaccination obligatoire en santé?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média