Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

15 mai 2021

Marie-Christine Gaudreau - mcgaudreau@lexismedia.ca

La députée Caroline Proulx critiquée par l’opposition

Dans la gestion du dossier Nouveau Monde Graphite

Caroline Proulx

©Photo gracieuseté - L'Action

Alors que la mise en chantier est imminente, le projet minier demeure la source de nombreuses tensions tant sociales que politiques.

ENVIRONNEMENT. La porte-parole de l'opposition officielle en matière d'environnement, Isabelle Melançon, accuse le gouvernement caquiste et sa députée du comté de Berthier, Caroline Proulx,  d’être fermés au dialogue dans le dossier du projet minier Nouveau Monde Graphite à Saint-Michel-des-Saints.

Il y a deux mois, elle dénonçait la façon dont la CAQ a géré le dossier. Dans le cadre de l'étude des crédits budgétaires, Mme Melançon a questionné la députée de Berthier et ministre du Tourisme, Caroline Proulx, relativement à ce projet puisqu'il est dans son comté. Elle a été extrêmement déçue d'apprendre que la ministre a refusé de rencontrer les citoyens qui voulaient lui parler de ce dossier.

« Comme élue ou élu, nous représentons d'abord les citoyennes et les citoyens de nos circonscriptions et je crois que notre rôle premier est d'écouter leurs inquiétudes, lorsqu'il y a lieu », indique-t-elle dans un communiqué. Le dossier de la mine à Saint-Michel-des-Saints en est un sensible, selon elle, notamment en raison des risques liés à la gestion des rejets miniers et à la protection de l'eau puisque la sécurité du lac Taureau pourrait être compromise.

Elle soulève également le fait que le BAPE n'a pas donné son autorisation au projet et qu'il avait demandé au gouvernement d'être prudent et d'attendre diverses études et analyses probantes permettant de valider certaines informations avant que ne soit autorisé ce projet. Or, ça n’a pas été le cas. La députée libérale juge aberrant que la ministre Proulx refuse d’entendre les citoyens qu’elle représente à propos de leurs inquiétudes.

Rappelons que le projet minier Nouveau Monde Graphite, qui se développe en Haute-Matawinie, vise la production de graphite carboneutre destiné aux batteries pour voiture électrique. Après avoir reçu l’aval de Québec en début d’année, l’entreprise planifiait d’entreprendre la construction dès le troisième trimestre de 2021. Selon l’échéancier actuel, la production de graphite à des fins commerciales devrait de son côté débuter au cours de l’année 2023. À ce jour, le projet ne fait toujours pas l’unanimité. Les résidents et villégiateurs du secteur craignent la dénaturation des lieux. La communauté atikamekw de Manawan soulève également certaines réserves à l’égard du projet. Cette dernière avait d’ailleurs mis fin aux discussions avec les dirigeants de Nouveau Monde Graphite en début d’année.

Qu’avez-vous fait depuis le début du déconfinement?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

16 mai 2021

Jean-François Théberge

En ce qui concerne Caroline Proulx, elle est depuis le début de son mandat, une personne inaccessible. Elle aime bien qu'on l'écoute, mais être à l'écoute n'est pas de son ressort.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média