Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Tribune libre

Retour

26 mars 2021

Cégépiens et universitaires : une population oubliée

Lettre ouverte

Le contexte scolaire dont subissent les cégépiens et universitaires dû à la pandémie n’est pas du tout équitable puisque leur bien-être n’est aucunement pris en compte.

Depuis l’assouplissement de l’isolement sanitaire, plusieurs personnes sont retournées sur le marché du travail retrouvant ainsi un semblant de normalité dans leur vie. Les coiffeuses, esthéticiennes, orthodontistes, commis, bref une grosse majorité de la population est retournée sur son lieu de travail. Dans cette liste, nous pouvons même compter les élèves du préscolaire, primaire et secondaire qui sont retournés sur les bancs d’école. Mais qu’en est-il des cégépiens et universitaires? Seuls, devant leur ordinateur depuis le mois de mars dernier, ils sont oubliés par la population.

Ces étudiants, pour la plupart venant juste d’atteindre la majorité, sont brimés dans leurs relations sociales. Effectivement, étant privés de leur milieu d’apprentissage, ces étudiants n’ont plus de contact humain depuis maintenant un an, aspect plutôt essentiel dans la vie d’un jeune adulte. Imaginez-vous à 20 ans, comment vous sentiriez-vous si vous ne pouviez plus sortir dans les bars, aller au restaurant avec vos amis, étudier dans un petit café du coin ou tout simplement vivre votre jeunesse? La vie de ces cégépiens et universitaires se résume donc à leurs études ce qui peut créer des conséquences négatives sur leur santé mentale. Le contact humain est alors, hors de tout doute, un des éléments primordiaux pour ces étudiants qui forment la relève de demain.

M. Legault, vous dites que l’école est votre priorité, mais pourquoi vous n’aviez jamais fait appel aux cégépiens et universitaires lors de vos nombreuses conférences de presse? Pourquoi n’installez-vous pas des mesures sanitaires telles qu’adoptées par les écoles secondaires? Plusieurs possibilités s’offriraient pourtant à vous. L’éducation est votre priorité? Alors agissez, car les futurs médecins, enseignants, infirmiers de ce monde sont sur le point de craquer.

Lauriane Miron

Étudiante en sciences humaines au Cégep régional de Lanaudière à Joliette

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média