Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

cliquer pour fermer

Communauté

Retour

03 mars 2021

Communiqué L'Action - infolanaudiere@lexismedia.ca

L’ACEF Lanaudière veut sensibiliser les consommateurs

Commerçants itinérants

Communiqué L'Action

©Lexis Media - L'Action

L’ACEF Lanaudière tient à sensibiliser les consommateurs quant aux précautions à prendre lors de la conclusion d’un contrat avec un commerçant itinérant.

L’organisme mentionne qu’il faut toujours s’assurer que le commerçant détient un permis valide de la Régie du bâtiment du Québec (RBQ) et de l’Office de la protection du consommateur (OPC). Il ajoute qu’il est aussi recommandé de vérifier s'il y a des plaintes auprès de l’OPC ou des restrictions quant au permis de la RBQ.  

Le contrat doit contenir une description de chaque bien faisant l’objet du contrat, y compris l’année du modèle choisi. Le contrat doit mentionner que le consommateur dispose de 10 jours suivant le moment où le contrat a été conclu pour l’annuler sans avoir à fournir de raisons. Il ne faut jamais donner de montant d’acompte ou de paiement avant la fin de ce délai.

Le contrat doit être accompagné du formulaire de résolution. Il est à noter que ce délai est propre au contrat de commerce itinérant seulement. 

Il est toujours recommandé de magasiner pour comparer les offres de plusieurs commerçants. L’insistance de certains vendeurs ne doit pas influencer une décision. Au contraire, trop d’insistance pourrait constituer une mise en garde.

Finalement, il est souvent préférable de faire affaire avec une compagnie qui a pignon sur rue dans la région quand cela est possible, car cela facilite un suivi en cas de problème.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média