Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Soccer

Retour

08 février 2021

Mélissa Blouin - mblouin@lexismedia.ca

Bianca St-Georges invitée au camp d’entraînement de l’équipe canadienne

«C’est tout ce que j’ai toujours voulu»

Bianca St-Georges

©(Photo gracieuseté)

Bianca St-Georges a connu une saison impressionnante avec les Red Stars de Chicago.

Bianca St-Georges a été sélectionnée par Canada Soccer pour faire le camp d’entraînement de l’équipe nationale féminine. Il s’agit d’une première invitation pour l’athlète de Saint-Félix-de-Valois. 

« J’attendais ce moment depuis longtemps. De pouvoir montrer que je peux représenter le pays, c’est tout ce que j’ai toujours voulu. C’est aussi une continuité pour me rapprocher d’un de mes plus grands rêves, celui de participer aux Jeux olympiques», a commenté l’arrière latérale de 23 ans en entrevue avec L’Action. 

Il s’agit en effet d’une étape importante vers ce rêve, puisque le camp d’entraînement de deux semaines mènera à la Coupe SheBelieves 2021, un tournoi international organisé par les États-Unis, qui servira de préparatif pour les Jeux de Tokyo.  

Toutefois, sur les 29 joueuses qui font le camp d’entraînement, seulement 23 seront choisies pour participer à la Coupe SheBelieves qui s’amorcera le 18 février à Orlando en Floride. La sélection finale sera dévoilée juste avant le match d’ouverture.   

Contactée avant le début du camp, la Félicienne se sentait prête et en confiance. « C’est important de faire une bonne première impression. Je ne veux pas arriver là et essayer d’être la meilleure, je veux juste démontrer que je suis capable d’apprendre et d’intégrer l’équipe, je veux qu’ils se disent: Wow, on avait besoin de quelqu’un comme elle!» 

Bien qu’il s’agisse d’un moment marquant de son parcours, il était important pour elle de ne pas se mettre trop de pression. « Je suis juste super excitée et j’ai hâte d’y aller! Ce sera un des beaux moments de ma vie et je veux en profiter, je ne veux pas avoir aucune pensée négative par rapport à cela», a-t-elle ajouté avant de quitter pour la Floride. 

Elle demeure toutefois réaliste en sachant qu’elle est nouvelle et qu’elle a moins d’expérience que d’autres membres de son équipe. Au total, elles seront cinq joueuses pour lesquelles il s’agit d’une première invitation à un camp de l’équipe nationale.  

Pour Bianca, ce sera donc aussi une occasion d’évoluer dans la même formation que des joueuses envers qui elle a beaucoup d’admiration. « J’ai toujours voulu jouer avec elles et je crois que toutes les Canadiennes ont eu des athlètes comme Christine Sinclair comme modèle en grandissant!»  

De plus, elle retrouvera des coéquipières avec qui elle jouait à l’Université de West Virginia comme Kadeisha Buchanan, Ashley Lawrence et Rylee Foster. 

Bianca St-Georges

©(Photo gracieuseté)

Une entrée remarquée 

Rappelons que Bianca St-Georges a été repêchée par les Red Stars de Chicago de la National Women Soccer League (NWSL) en 2019. En raison d’une blessure au genou, elle n’avait cependant pas joué lors de sa première saison avec cette équipe.  

C’est cet été qu’elle a fait ses débuts avec les Red Stars lors du Challenge Cup. En raison des normes sanitaires, la ligue a opté pour ce tournoi, qui a duré tout le mois de juillet, pour remplacer la saison régulière.  

Cela faisait donc deux ans qu’elle n’avait pas fait un match quand elle est embarquée sur le terrain pour la toute première partie du Challenge Cup. Puis, lors du cinquième match, en demi-finale contre le Sky Blue FC, Bianca a inscrit son premier but dans la NWSL en plus de récolter une assistance. Elle a ainsi contribué à amener son équipe en finale.  

«Ç’a été un gros moment pour moi, c’était mon premier but et en tant que défenseure c’est encore un peu plus impressionnant. C’était la première fois que j’avais autant de messages et de feedback après un match!» 

C’est notamment grâce à ce tournoi et à ses performances qu’elle s’est démarquée et qu’elle a été invitée au camp d’entraînement de l’équipe nationale. De plus, le fait que Chicago lui ait fait une place dans l’alignement, bien qu’elle soit une recrue, a démontré qu’elle avait réussi à obtenir la confiance de ses entraîneurs et cela a été un élément important pour sa participation à ce camp.   

Son parcours 

Bianca St-Georges avait six ans quand elle a commencé à jouer au soccer. Elle a joué pour Saint-Félix-de-Valois jusqu’à 9 ans, puis pour le Laser de Joliette jusqu’à 14 ans. C’est à l’aube de son secondaire 3 que Bianca a reçu une invitation du Centre National de Haute Performance (CNHP) de Laval. L’année suivante, elle était invitée à participer à un camp de Team Canada. Elle a effectué sa première Coupe du monde en 2014 et deux ans plus tard, elle était capitaine de l’équipe nationale lors de la Coupe du Monde U-20 en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Après avoir été capitaine de son équipe universitaire pendant deux saisons, elle a été repêchée par les Red Stars de Chicago.  

Bianca St-Georges

©(Photo gracieuseté)

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média