Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

18 décembre 2020

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

« Je suis plus fière que jamais de représenter les gens de Joliette »

Un bilan marqué par la pandémie

Véronique Hivon

©Photo gracieuseté - L'Action

La députée de Joliette, Véronique Hivon.

La députée de Joliette, Véronique Hivon, dresse le bilan de la dernière session parlementaire. Elle salue la force et la résilience des gens de la circonscription et se dit plus fière que jamais de les représenter.

« C’est un bilan qui est marqué par la pandémie. On a continué à travailler très fort pour demander de la transparence et le plus d’information possible. C’est ce qui crée l’adhésion de la population. »

Selon la députée, le secteur qui souffre le plus d’improvisation, c’est celui de l’éducation. « On a besoin de mieux planifier les choses, le milieu a la langue à terre tellement il y a eu de changements. Ce n’est pas normal que la rentrée se soit faite avec des consignes de dernière minute. C’est un enjeu qui me tient à cœur. »

La députée de Joliette a été active et a fait des propositions, comme celle de dégager des fonds pour embaucher des ressources pour faire de la récupération ou alors de mettre sur pied une escouade en santé mentale auprès des adolescents. « Ces propositions n’ont pas été retenues à la rentrée. »

Toutefois, la proposition de Mme Hivon d’initier un jecontribue dans le milieu de l’éducation est devenue réalité. « C’est une bonne nouvelle, cette banque de noms qui peuvent venir prêter main-forte. Je suis heureuse que le ministre l’ait retenue. »

Cependant, la députée insiste sur le fait qu’il faut aller plus loin au niveau des mesures pédagogiques. « Les taux d’échecs ont explosé, on ne peut pas sacrifier toute une génération. »

Véronique Hivon insiste sur l’importance d’avoir des mesures sanitaires fortes dans le milieu scolaire, entre autres au niveau de la ventilation. « On n’a pas de nouvelles du comité d’experts et pas un seul purificateur d’air n’a été acheté encore. Il faut plus de planification et arrêter d’être dans l’improvisation. J’espère qu’en début 2021, on sera dans un autre mode de gestion. »

Un autre dossier d’importance pour la députée fut celui concernant la violence sexuelle et conjugale.

« Je suis fière des travaux qui ont été déposés avec le comité d’experts. Ça fait deux ans depuis que j’ai tendu la main à l’ancienne ministre de la justice Sonia LeBel. C’est un travail qui a été mené avec les autres partis politiques. Ce sont des recommandations ambitieuses et novatrices et on a quelque chose de solide pour faire un mini révolution et adapter le système de justice à ce type de crime. On a vu cette semaine à quel point il est urgent de changer les choses. »

Au cours de la session, Véronique Hivon a aussi collaboré avec le ministre Jean Boulet pour la réforme du régime d’assurance parentale. Depuis le 1er décembre, les parents adoptant ont les mêmes droits au niveau du congé parental.

La députée de Joliette souhaite également éveiller le gouvernement à la pénurie d’éducatrices en service de garde et à l’importance de valoriser cette profession. « Il faut un plan clair avec des incitatifs. »

Localement

Dans la circonscription, l’équipe de la députée Véronique Hivon a continué d’aider les citoyens, les organismes et les entreprises tout au cours des derniers mois. « C’est un flot constant de demandes. La pandémie est difficile pour tout le monde. Il y a de l’anxiété et de la détresse. Des cas particuliers peuvent faire une différence partout à l’échelle de la province. »

À titre d’exemple, des interventions ont été faites pour que les gyms de la MRC de Joliette puissent obtenir l’aide financière à laquelle ils avaient droit et dénouer une impasse en raison de la date à laquelle la MRC était passée en zone rouge.

Concernant les tragiques événements entourant le décès de Joyce Echaquan, la députée de Joliette a déposé une motion qui a été adoptée à l’unanimité afin qu’il y ait une compréhension de la réalité autochtone dans l’offre de services et de soins au Québec. D’ailleurs, un programme de formation dans les services de santé a déjà été annoncé. « C’est un dossier qui est venu me chercher au cœur et je me suis mise en action. »

Dans la région, Véronique Hivon s’implique aussi pour la réalisation des projets de reconversion de la Maison Amélie-Fristel et du couvent des Moniales bénédictines. « Ces projets de transformation permettront de valoriser ces lieux et de les garder vivants, mais ça demande de la flexibilité au niveau de la bureaucratie. J’espère qu’on aura de bonnes nouvelles en 2021. »

La possibilité de porter des masques avec une vitrine au bénéfice des gens qui ont un problème d’audition et des enfants en service de garde, l’augmentation du répit pour les enfants qui ont un trouble du spectre de l’autisme et le refuge pour itinérants à Joliette sont d’autres dossiers au sein desquels la députée s’est impliquée.

Finalement, la députée souhaite remercier les gens de la circonscription de Joliette. « Ils font preuve de résilience et de force en cette année inédite et où c’est difficile tant personnellement que financièrement et je suis plus fière que jamais de les représenter. »

 

 

Comment passez-vous vos soirées de reconfinement?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

22 décembre 2020

Sonia Couture

J'aimerais vous rencontrer, pour divers sujets abordés, BUREAUCRATIE ET RÉSILIENCE M'ONT INTERPELLÉS Dans l'attente d'une réponse favorable !! Sonia Couture

22 décembre 2020

Jacques Goulet et Raymonde Lépicier

Félicitations, tu mérites pleinement cette reconnaissance et puisses-tu inspirer tes collègues. Bonne fêtes.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média