Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Tribune libre

Retour

09 décembre 2020

Étudiant Cégep de Joliette - infolanaudiere@lexismedia.ca

Moins de cadeaux cette année 

Lettre ouverte

Évidemment, ce Noël particulier préoccupe une majorité d’entre nous. Cette pandémie ne cessera pas d’exister pour tout de suite et, malgré cette évidence que peu de gens semblent comprendre, on veut fêter.

Il est certain qu’il est tentant de vouloir célébrer ces fêtes en famille et de prendre congé de cette pandémie qui nous empêche de vivre. Il faut malheureusement regarder plus loin que cela, faire appel à notre sens logique et comprendre que l’envie de fêter ne vaut pas la continuité de ce virus très dangereux. Le noyau familial dans lequel nous vivons présentement devrait être la limite et les seuls invités à notre soirée festive.

Les chiffres ne cessent d’augmenter et, si on continue de croire que de se limiter à 10 personnes est suffisant pour arrêter le coronavirus, ces fêtes vont probablement causer une propagation accrue des cas dans le Québec. Nous devons arrêter nos caprices, car même avant cette pandémie, durant les années précédentes, plusieurs personnes passaient les fêtes au travail, à l’hôpital, dans un pays en guerre ou même sans famille. On doit valoriser ce que nous avons et passer de belles festivités avec ce que l’on peut. Il faut rester prudent et faire ce qui est mieux pour tous..

En attendant, essayez de passer de joyeuses fêtes en santé et en sécurité.

Maria Paula Esquivel

Étudiante en art, lettres et communication option cinéma au cégep régional de Lanaudière à Joliette 

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média