Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Tribune libre

Retour

13 novembre 2020

Communiqué L'Action - infolanaudiere@lexismedia.ca

Cri du coeur des Technologues en imagerie médicale du Québec

APTS Lanaudière

À l’occasion de la Semaine des technologues, ayant lieu du 8 au 14 novembre cette année, soulignons une profession importante, mais peu connue du réseau de la santé et des services sociaux, c’est-à-dire celle de technologue en imagerie médicale.  

Peu connue par le public, mais surtout malheureusement non reconnue par le gouvernement. Les technologues en imagerie médicale font notamment partie des grand·e·s oublié·e·s dans les remerciements offerts par le premier ministre depuis le début de la pandémie. Ce titre d’emploi, regroupant les branches du radiodiagnostic et de la médecine nucléaire, est pourtant en première ligne auprès des patients, bien qu’on refuse de leur octroyer la prime de risque de 8 % et le montant forfaitaire offert au personnel en contact avec les usagers dans le cadre de la COVID-19.  

Comme tous les technicien·ne·s et professionnel·le·s du réseau de la santé et des services sociaux, nous subissons une hausse drastique de nos responsabilités depuis plusieurs années, menant à une surcharge de travail insoutenable. Cette augmentation est notamment due aux demandes croissantes d’examens spécifiques, et ce dans des délais très courts, des responsabilités professionnelles de plus en plus grandes qui nécessitent des formations supplémentaires (technologues autonomes) et d’une diversification continuelle des examens à mener.  

Un article paru le 5 octobre dernier dans La Presse* démontre d’ailleurs l’impact énorme de la pandémie, s’ajoutant au manque de professionnel·le·s spécialisé·e·s, afin de produire les examens requis par les radiologistes. Notre rôle est pourtant vital. Nous sommes les yeux des radiologistes. Sans nous, les examens n’ont tout simplement pas lieu, et il est alors impossible pour plusieurs médecins de diagnostiquer, soigner et guérir les personnes malades. Notre rôle est crucial, mais le gouvernement joue pourtant la carte de la division en offrant une reconnaissance particulière sous la forme d’un montant forfaitaire aux infirmières, aux préposé·e·s aux bénéficiaires et au personnel de l’entretien ménager, tout en la refusant aux professionnel·le·s et aux technicien·ne·s.  

Pour couronner le tout, on nous refuse également la prime de risque de 8 %, bien que nous soyons autant à risque que nos collègues pour notre santé sont les mêmes. Nous installons, traitons, manipulons des usager·ère·s suspecté·e·s d’être atteint·e·s par la COVID-19 sans pouvoir respecter la distanciation recommandée par la santé publique. Devons-nous comprendre que notre santé vaut moins aux yeux du gouvernement que celle de nos collègues ou que notre travail n’est pas aussi important? C’est inacceptable et enrageant. Nous sommes en contact étroit avec les personnes infectées avant même qu’elles aient eu leur résultat de test de dépistage. Contrairement au gouvernement, la COVID-19 ne fait pas de discrimination entre les professionnel·le·s!  

En cette semaine des technologues, il est plus que temps d’accorder une reconnaissance juste et équitable à celles et ceux qui tiennent le réseau à bout de bras depuis le printemps. Nous sommes sur la ligne de front depuis le début de la crise. Nous partageons les mêmes  

craintes et les mêmes angoisses que l’ensemble du personnel du réseau. Les technologues en imagerie médicale sont le cœur de nos services de santé, et nous souhaitons être entendu·e·s, respecté·e·s et reconnu·e·s!  

Catherine Rioux (TIM8690) Joliette  

Comité des TIM  

APTS Lanaudière  

*Article de La Presse :  

https://www.lapresse.ca/actualites/sante/2020-10-05/imagerie-medicale/l-attente-augmente-les-radiologistes-demandent-de-l-aide.php 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média