Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

22 octobre 2020

Renée-Claude Doucet - rcdoucet@lexismedia.ca

L’heure est grave insiste François Legault

Bilan du jour

François Legault

©Gracieuseté - Émilie Nadeau

Les chances que certaines mesures restent en place après le 28 octobre sont élevées, fait savoir le premier ministre.

« N’ayons pas peur des mots, a mentionné François Legault lors de son point de presse aujourd’hui. La deuxième vague est là et elle est très forte. La situation est inquiétante. » Le premier ministre demande ainsi la collaboration de tous les Québécois afin de sauver non seulement le système de santé, mais aussi des vies.

Le nombre de personnes atteintes de la COVID-19 semble stagner depuis les derniers jours. Un plateau de 1 000 cas par jour serait atteint. « Nous voyons les trois mêmes étapes qui se succèdent. Il y a d’abord les cas qui augmentent, puis ce sont les hospitalisations qui se multiplient, pour terminer avec des décès », souligne M. Legault en annonçant 20 nouveaux décès en date d’hier.  

 

Sans mettre de gants blancs, le premier ministre ajoute : « Tous ceux qui sont tentés de critiquer les consignes, pensez à ces 20 personnes ».

 

Saison de la grippe

 

François Legault ajoute que l’arrivée du temps froid et de la saison de la grippe risquent de surcharger le réseau de la santé, déjà fragile.

 

« Évidemment, on ne souhaite pas ajouter des consignes, fait-il savoir. À Boston, on a décidé de fermer les écoles publiques. Moi, c’est la dernière chose que je souhaite fermer. On n’a pas le choix de tout faire pour réduire la propagation du virus. Ne vous demandez pas comment il est possible de contourner les règles… demandez-vous comment il est possible d’éviter les contacts non nécessaires. »

 

D’ailleurs, le gouvernement estime que tous ceux qui sont capables d’effectuer du télétravail devraient continuer à le faire.  

 

La santé d’abord

 

Le premier ministre rappelle que sa résolution n’a pas changé. « C’est la santé d’abord et le reste ensuite. Si on n’arrive pas à contrôler la pandémie, tout le reste prend le bord. »

 

Dans cette veine, il fait savoir que plusieurs restaurateurs ont communiqué avec lui dans les derniers jours lui disant: « Nous, lorsque nous étions ouverts, nous respections les consignes et il n’y avait pas de problèmes. »

 

Ce à quoi M. Legault répond : « Il y a toujours des personnes qui ne vont pas respecter la règle de distanciation de deux mètres; ce n’est pas la faute des propriétaires… mais en ouvrant les restaurants, on augmente les risques. »

 

En début de semaine prochaine, à l’aube du 28 octobre, alors que la période de confinement actuelle prendra fin, le gouvernement sera en mesure d’indiquer ce qu’il adviendra des consignes après cette date. À l’heure actuelle, les chances que certaines mesures restent en place sont élevées, fait savoir le premier ministre.

 

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média