Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Tribune libre

Retour

21 octobre 2020

Étudiant Cégep de Joliette - infolanaudiere@lexismedia.ca

Sous nos jupons

Lettre ouverte

Mercredi dernier, une centaine de garçons de l’École Mitchell-Moncalm à Sherbrooke ont porté fièrement la jupe. La beauté de cette initiative est de voir que ce sont des jeunes garçons qui en avaient assez de l’hyper sexualisation des femmes. D’être témoin d’un évènement comme tel est très inspirant. La nouvelle génération Z est particulièrement attachée aux valeurs d’ouverture de l’égalité. Ils ont de l’ambition pour ce qui en est du futur et n’ont pas peur de l’afficher, en voici la preuve.

Grâce à ce courage remarquable, des jeunes partout au Québec portent des jupes pour dénoncer l’hyper sexualisation. De plus, l’animateur de télévision Jay du temple a, d’après moi, eu une impacte positive parmi les jeunes. Il porte du vernis à ongles pour exprimer que tous les garçons peuvent porter ce qu’ils veulent. Cette initiative à encourager un grand mouvement.

Le port des jeans troués ou même des camisoles sont interdits dans plusieurs écoles, car d’après eu c’est une distraction pour les jeunes hommes. Pourtant, pourquoi donc, les filles doivent s’empêcher de se vêtir comme ils veulent, seulement, à cause des hommes qui ne peuvent tout simplement pas se contrôler? Cela n’a pas de sens, la liberté d’expression est très importante de nos jours et cette intervention venant de jeune adolescent apporte un merveilleux réveil collectif. Il faut ouvrir les yeux, le monde change et pour le mieux. Qui sait peut-être qu’enfin, l’avenir nous apportera une pleine liberté d’expression!

Samantha Routhier

Étudiante en Arts,lettres et communication, profil cinéma, au Cégep régional de Lanaudière à Joliette

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média