Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

14 octobre 2020

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

« Aucune solution viable n’a été trouvée » - selon le promoteur

Maison ancestrale à Saint-Ambroise-de-Kildare

Maison ancestrale

©Photo gracieuseté - L'Action

Une pancarte « à donner » a été installée devant la maison à la suite de la mobilisation citoyenne.

Plusieurs mois après la mobilisation visant à empêcher la démolition de la maison blanche située au 421 rue Principale à Saint-Ambroise-de-Kildare, tout semble indiquer qu’aucune solution viable à long terme ne pointe à l’horizon.

Rappelons que la propriété, qui se trouve en zone commerciale, a été à vendre pendant un certain temps avant d’être achetée par un promoteur. Informés de sa démolition éventuelle, de nombreux citoyens se sont mobilisés et une pétition réunissant près de 900 signataires a été déposée.

La ministre de la Culture Nathalie Roy a même ordonné le 3 juin dernier que soient mis sur la glace pour une période de 30 jours tous travaux éventuels de démolition afin d’étudier l’intérêt patrimonial de l’immeuble et décider si elle désirait déposer ou non un avis d’intention de classement.

La ministre n’a finalement pas procédé au classement de la résidence, puisque l’analyse concluait à un intérêt patrimonial se situant à une échelle locale et non nationale. Par l'entremise de son ministère, Mme Roy aurait toutefois sensibilisé la Municipalité de Saint-Ambroise-de-Kildare à l’intérêt patrimonial de cette maison pour la communauté et souhaitait que des actions soient entreprises en vue de sa préservation.

Depuis le début de la médiatisation de ce dossier, le promoteur Nicolas St-Cyr s’est dit ouvert à collaborer avec les différentes parties afin de trouver une solution. Il a installé une pancarte dans le but de donner la propriété à quiconque voudrait la déménager.

En entrevue avec L’Action, il confirme aujourd’hui que plusieurs rencontres se sont déroulées avec des personnes intéressées, mais que ces dernières ont toutes fini par se retirer.

« Économiquement, déplacer cette maison ne fait pas de sens, commente-t-il, on a travaillé très fort, mais il n’y avait rien de financièrement viable pour personne. »

M. St-Cyr souligne que malgré le fait que les différentes parties n’avaient pas les mêmes intérêts, les discussions se sont déroulées de bonne foi.

Le promoteur a mis son projet de construction de multilogements sur la glace au cours des derniers mois pour essayer de préserver la résidence et il se dit prêt à le repousser encore si une personne intéressée à déplacer la maison se manifeste. Il précise que même si la propriété est belle de l’extérieur, les coûts pour la rénover à l’intérieur s’avèrent très importants.

De son côté, le directeur général de la Municipalité de Saint-Ambroise-de-Kildare, René Charbonneau, a également dévoilé à L’Action que l’intérieur de la maison avait été modifié de façon importante.

Le conseil municipal n’a pas adopté de résolution dans le but de modifier le statut de cette maison.

Le directeur général confirme que le permis de démolition a été émis au promoteur en juillet.

M. Charbonneau mentionne qu’au cours des prochains mois, Saint-Ambroise-de-Kildare procédera à une révision de toute sa réglementation et qu’elle devrait se positionner concernant certains secteurs de la rue Principale.

Également, advenant qu’un propriétaire fasse une demande concernant sa propre résidence à la Municipalité, le conseil municipal l’évaluera.

Seriez-vous prêt à devenir famille d'accueil pour un chien d'assistance

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

16 octobre 2020

Mélissa Grégoire

Déplacer cette maison est impossible, et le promoteur le sait très bien. Pourquoi avoir acheté cette maison dans le but de la démolir? Cet été, un groupe de braves citoyens s’est formé à Saint-Ambroise-de-Kildare dans le but de préserver les belles maisons d’autrefois de la rue principale, et j’espère que ce promoteur va finir par comprendre que son projet de multi-logements en ces lieux est une très mauvaise idée, que personne n’en veut, que la seule solution viable est de revendre cette maison (à un prix raisonnable) à des gens qui voudront bien en prendre soin.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média