Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

30 septembre 2020

Renée-Claude Doucet - rcdoucet@lexismedia.ca

Des étudiants somment le gouvernement de prendre le virage vert

« Sit-in » à L’Assomption

Sit-in L'Assomption

©Gracieuseté - Jessica Lambert Massicotte

Slogans et pancartes ont été brandis dans l’objectif de repenser la société de demain.

Une cinquantaine de personnes, dont le Comité environnement étudiant Joliette, la Coalition étudiante pour un virage environnemental et social et le Mouvement d’éducation populaire autonome de Lanaudière (MÉPAL), ont fait front commun le vendredi 25 septembre afin de réclamer au gouvernement l’inclusion du virage vert au cœur du plan de relance.

Les représentants de ces trois groupes étaient ainsi rassemblés devant les bureaux de circonscription de François Legault, à L’Assomption. Slogans et pancartes ont été brandis dans l’objectif de repenser la société de demain.

 

« La crise du coronavirus a réussi, en quelques mois, à chambouler entièrement notre société, à ralentir notre économie, à mettre la planète entière sur pause. Maintenant, le gouvernement Legault propose de revenir au monde d’avant : au monde effréné responsable de la crise climatique, de la hausse des inégalités sociales, de la destruction d’habitats et d’espèces animales et végétales, un monde décrié depuis des décennies. Malgré la pandémie, nous ne pouvons pas rester les bras croisés à attendre les mesures de relance que notre gouvernement prévoit faire adopter », ont partagé les manifestants.

 

Sit-in L'Assomption

©Gracieuseté - Jessica Lambert Massicotte

Le rassemblement était extérieur et respectait la distanciation physique en plus d’encourager le port du couvre-visage.

Des changements souhaités

 

Voici un résumé des demandes émises par la formation :

 

• La mise en place de cibles annuelles de réduction de gaz à effet de serre qui forcent l’atteinte de la carboneutralité d’ici 2030 ;

• Le respect du droit à l’autodétermination des peuples autochtones et la mise en œuvre complète de la Déclaration des Nations unies sur les droits des peuples autochtones ainsi que le respect des traités territoriaux ;

• La ratification des 8 aires protégées en attente dans Lanaudière, soit celles du Lac-Troyes, du Lac-Némiscachingue, de la Station-de-Biologie-des-Laurentides, de Raimbault-Piton, du Lac-Collin, de Basilières-Kaël, des Sept-Chutes et de la Forêt-Ouareau ;

• L’abandon immédiat de tout projet d’exploration et d’exploitation d’énergies fossiles et gazières comme les projets GNL/Gazoduq, le terminal maritime d’Arianne Phosphate ainsi que l’usine de la compagnie Métaux BlackRock dans le fjord du Saguenay ;

• La protection des communautés vulnérables du Canada par les institutions gouvernementales, particulièrement des communautés racisées qui sont touchées disproportionnellement par les crises climatiques et sanitaires ;

• Le renforcement du filet social en passant par l’amélioration des services publics, des programmes sociaux et des programmes communautaires ainsi que par la mise en place d’un revenu de base universel ;

• Œuvrer en collaboration avec les populations du globe qui sont disproportionnellement affectées par la crise climatique et sanitaire en reconnaissant la responsabilité historique du Canada envers ces populations.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média