Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

31 juillet 2020

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

Ajustements et adaptation, Lucia Dauphin témoigne de sa réalité des derniers mois

Le confinement à la sauce autistique

SARL

©Photo gracieuseté - L'Action

Des participants aux activités pour les adultes TSA.

La réalité du confinement des derniers mois a fait l’objet d’un texte intitulé Le confinement à la sauce autistique de la part de Lucia Dauphin, jeune adulte TSA et bénévole auprès de la Fédération Québécoise de l’Autisme et de la Société de l’Autisme Région Lanaudière.

« Qui dit confinement, dit aussi changement de routine, changement des habitudes de vie mais surtout, terminé les rencontres avec ses amis que l’on aime très fort. Comme je suis des cours de zumba, de yoga et je fais du bénévolat dans une bibliothèque, j’étais habituée au fait de voir beaucoup de gens au courant de la semaine. Des personnes que j’apprécie et dont la présence me procure du bonheur et de l’énergie », écrit Lucia Dauphin.

Elle poursuit qu’au commencement, même si prendre une pause de ses activités lui faisait du bien, sa routine lui manquait beaucoup parce qu’elle a été construite selon ses besoins et ses capacités. « Hormis mes parents, je ne voyais plus les gens que j’aimais le plus au monde : mon copain, ma sœur, mes amies du groupe de yoga et mes collègues de la bibliothèque. En réalité, c’est être le plus possible avec mon entourage qui me permet de m’épanouir et de pratiquer mes habiletés sociales. J’ai eu beau téléphoner régulièrement à mon copain et à ma sœur mais ce n’était pas assez pour moi en termes de socialisation. » 

Lucia confie : « Comme j’avais l’habitude de faire des sorties avec mon père, notamment pour aller au restaurant, je trouvais cela plus difficile de m’abstenir à aller seulement à l’épicerie ou faire quelques ballades en voiture dans la région. Je n’avais presque plus de motivations pour entretenir la maison et pratiquer mon passe- temps préféré : l’écriture. Même que je voulais passer mes avant-midis à dormir! Tout ce qui m’intéressait était de lire et de visionner mes téléromans préférés sur Internet. Ma passion pour les séries télévisées a été une source de réconfort durant la pandémie. Mon moment préféré de la journée était le visionnement du point de presse de Monsieur Legault et de son équipe à 13 h. J’aimais beaucoup suivre l’évolution de la situation et cela me permettait aussi de bien comprendre les effets de la pandémie. Par la suite, j’allais prendre une marche avec mon père dans notre village. C’était une routine que j’aimais beaucoup. » 

À titre de bénévole pour la Fédération, Lucia a dû ajuster ses tâches et les effectuer en télétravail. Elle se passionne pour l’informatique et le travail de bureau. « Comme j’apprends par répétition, j’ai maîtrisé la tâche facilement. Cela occupait beaucoup mes plages horaires. »

Lucia Dauphin souligne que le confinement a eu un impact considérable pour elle, qui aime les contacts extérieurs. « J’ai dû m’habituer à cette nouvelle réalité parce que j’ai de la difficulté à m’adapter à certaines situations. Heureusement, j’ai réussi au bout de quelques semaines. Je ne perds pas espoir face à la situation et je continue à essayer toutes sortes d’activités pour me divertir en ces temps tranquilles. Au final, étant en plein cœur de l’été, je suis débordante d’énergie pour m’amuser, tout en étant auprès de ma famille que j’aime et qui me soutient. »

Réinventer ses pratiques

Tout comme le reste du Québec, la Société de l’Autisme Région Lanaudière (SARL) a dû réinventer ses pratiques pour poursuivre son soutien aux personnes TSA et leur famille. 

Depuis le début de la pandémie, l’équipe de la SARL a fait preuve d’une grande créativité et d’adaptation de ses services pour poursuivre sa mission.

Parmi les initiatives de l’organisme, on compte entre autres un nouveau scénario social « Le coronavirus », la distribution à domicile de matériel adapté pouvant faciliter le quotidien des familles, le soutien aux membres via diverses plateformes médiatiques ainsi que téléphonique et d’autres projets spéciaux.

La créativité de l’équipe a notamment fait naître un projet pour aider les participants adultes à effectuer un retour sur le confinement des dernières semaines et leur perception de la pandémie. Les éducateurs de la SARL ont accompagné les adultes dans ce projet de reportage-témoignage afin qu’ils puissent s’exprimer sur le sujet.

Ce qui est ressorti des réponses des adultes participants est que leur sentiment face à la pandémie est à l’image des sentiments ressentis par la population en général. « Ça reflète ce qu’on entend dans la population, leur vécu n’est pas si différent de celui des personnes neurotypiques. »

Le constat de la SARL est qu’ils ont su trouver des ressources et développer des nouvelles habiletés malgré le fait que pour eux, les nouvelles situations peuvent être un défi. Les adultes autistes vivent des défis sociaux, mais dans cette situation particulière de la Covid-19, ces derniers ressemblent à ce que tous vivent à travers cette première expérience.

Les participants ont notamment confié que ce qu’ils ont trouvé le plus difficile pendant le confinement fut l’absence de leurs amis et de ne plus faire de sortie. Pour y pallier, tous ont utilisé les moyens technologiques connus pour communiquer avec leurs proches.

Invités à nommer leurs craintes en lien avec la Covid-19, certains répondants au sondage ont affirmé faire confiance au gouvernement et être optimistes, tandis que d’autres craignent l’absence de vaccin et que les gens continuent d’être malades.

Au niveau des nouvelles façons de faire que la pandémie leur a permis de réaliser, les participants ont cité l’expérience des études à distance, de nouvelles habiletés en cuisine et le fait d’avoir eu le temps de mieux exprimer leurs émotions auprès des gens qu’ils aiment.

Soulignons que le texte de Lucia Dauphin intitulé Le confinement à la sauce autistique est publié en version intégrale sur laction.com dans la section Tribune libre.

Pour joindre la Société de l’Autisme Région Lanaudière : 450 759-9788.

SARL

©Photo gracieuseté - L'Action

Des participants aux activités pour les adultes TSA.

Que pensez-vous de l’entrepreneuriat avant 18 ans?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média