Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

30 juin 2020

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

De belles nouvelles pour La Friperie d’Karo

Un déménagement en pleine pandémie

Friperie d'Karo

©Photo Pierre Bellemare - L'Action

Les nouveaux locaux de la friperie.

Annie Tremblay et ses partenaires Guylaine Riendeau, Claire Lefebvre et Nathalie Bélanger avaient de belles nouvelles à annoncer. En effet, La Friperie d’Karo, qui était située au 369 rue Notre-Dame à Joliette, déménage au 356 de la même rue. Ses nouveaux locaux lui permettent d’accroître sa superficie ainsi que son offre dans une période où cette dernière est plus que bienvenue pour plusieurs familles.

Soulignons que La Friperie d’Karo et les Ateliers d’Ani est bien plus qu’un endroit où dénicher des vêtements à bas prix. En effet, Annie Tremblay accueille des personnes qui ont un handicap intellectuel qui viennent participer à des plateaux de travail ou à des ateliers de bricolage à raison de quatre heures par jour. Les ateliers permettent notamment la conception de guenilles recyclées à partir de chandails qui n’ont pas été vendus, parce qu’au cœur de la friperie, rien ne se perd et tout est récupéré.

La pandémie a entraîné la fermeture de la friperie et l’arrêt des ateliers. Cependant, malgré la crise, des projets d’investissements ont pu voir le jour avec, notamment, l’aide d’Emploi-Québec et de la Corporation de développement économique de la MRC de Joliette.

C’est ainsi que la Friperie d’Karo a entamé son projet de déménagement et, par la même occasion, a changé de nom pour devenir L'atelier d'Ani, la frip à Caro pis la guenille à Mario (pour sa fille Caroline et son conjoint Mario). Un véritable rêve qui se réalise pour Annie Tremblay.

Son nouvel emplacement, dans les anciens locaux de Fourrures Laflamme, a fait passer la superficie de la friperie de 5000 à 7000 pieds carrés. De son côté, la grandeur du local dédié aux ateliers avec les personnes ayant une déficience intellectuelle a doublé et ce dernier se veut encore plus confortable et adapté.

Mme Tremblay mentionne que tous les rayons (hommes, femmes, enfants) sont plus garnis, que la salle de coupe est plus spacieuse et que la friperie se veut encore plus accessible aux personnes à mobilité réduite.

L’entrepreneure souligne que la friperie offre des vêtements de qualité, certains n’ont jamais été portés, et que ça pourra représenter de belles opportunités en ces temps plus difficiles.

« Tout est plus grand, tout est plus aéré, avec une belle devanture vitrée. »

Annie Tremblay raconte que le déménagement s’est déroulé en pleine pandémie. « On a déménagé un meuble à la fois! On a donné des heures comme on pouvait et quand on pouvait. »

L’ouverture officielle de l’endroit est prévue pour le 2 juillet.

Concernant les ateliers et les plateaux de travail, Annie Tremblay espère que la reprise pourra se faire en septembre. Elle rappelle l’importance de ces activités, tant pour les participants que leurs familles, pour qui elles représentent un moment de répit.

Mme Tremblay nourrit plusieurs projets, qui ont été quelque peu freinés par la pandémie, mais auxquels elle compte bien donner vie, dont la mise en place d’ateliers avec les femmes du pénitencier de Joliette.

Pour s’informer concernant la reprise éventuelle des ateliers : 450 759-2727.

Friperie d'Karo

©Photo gracieuseté - L'Action

Tous les départements sont plus garnis.

Que pensez-vous de l’entrepreneuriat avant 18 ans?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média