Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

25 juin 2020

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

Réouverture des bars, des casinos, des parcs aquatiques et des spas

Coronavirus

Horacio Arruda

©Photo tirée d'Internet - L'Action

Mylène Drouin et Horacio Arruda.

Après quelques jours avec une hausse sous la barre des 100 cas, en date du 25 juin, le Québec a enregistré une augmentation de 142 cas de coronavirus au cours des 24 dernières heures, pour un total de 55 079.

Le nombre de personnes hospitalisées est toutefois passé sous la barre des 500, avec un total de 487 (-13). De ces personnes, 50 (-2) sont aux soins intensifs.

Le nombre de décès est passé de 5441 à 5448 (+7).

La région de Lanaudière a connu une hausse de 30 cas, la plus forte depuis plusieurs jours, pour un total de 4186 depuis le début de la pandémie. Le nombre de décès demeure de 206 dans la région.

Soulignons que cet après-midi, le directeur national de santé publique, Dr Horacio Arruda, a fait le point sur les dernières étapes de déconfinement avant la période estivale. Il était accompagné de la directrice de santé publique de la région de Montréal, Dre Mylène Drouin.

M. Arruda a affirmé que les indicateurs sont tous en baisse (décès et hospitalisations) au Québec, même dans le Grand Montréal. Il a félicité toutes les mesures mises en place par les milieux qui ont été déconfinés. "Le déconfinement a eu des effets limités sur la pandémie au Québec."

" On arrive à un moment charnière de la réouverture des activités. "

M. Arruda a annoncé une bonne nouvelle, à compter du 25 juin, l'ensemble des secteurs qui étaient toujours confinés pourront reprendre leurs activités, à l'exception des festivals et des grands événements, des camps de vacances avec séjours et des sports de combat.

"Nous sommes près d'un déconfinement total."

Ainsi, à compter du 25 juin, les parcs aquatiques, les casinos, les bars et les spas pourront rouvrir. Les règles de distanciation sociale de deux mètres devront demeurer. Par exemple, dans les bars, la clientèle devra demeurer assise.

Au niveau des entreprises de services, le télétravail doit être priorisé.

Tel qu'annoncé le 24 juin, les données concernant la pandémie au Québec seront dorénavant dévoilées de façon hebdomadaire. Le prochain bilan sera livré le 2 juillet. Toutefois, advenant des changements au niveau de l'épidémiologie, des annonces seront faites immédiatement.

Dr Arruda s'est toutefois dit préoccupé face à un certain relâchement qu'il ressent actuellement et il a réitéré l'importance de maintenir les mesures sanitaires (lavage des mains, respect des distances et port du couvre-visage).

Le port obligatoire du masque dans les endroits publics est étudié de façon sérieuse par la Santé publique.

Il a affirmé qu'il était convaincu que le Québec connaîtrait une seconde vague. Il a ainsi précisé qu'il s'agissait d'un bon moment pour déconfiner ces secteurs, avant que le nombre de cas augmente de nouveau.

 

Commentaires

25 juin 2020

Paul Leblond

M Aruda vient d'annoncer la réouverture des spas. Comme massothérapeute j'aimerais bien qu,il explique la réflections ou logique qui a mené à prendre cette décision. Comment voulez-vous qu'un massothérapeute soit protégé alors que notre métier est de toucher les gens? Que fait-il de la distanciation de 2 mètres ou 1 mètres, on ne le sait plus. Comment pouvons nous masser quelqu'un et en même temps respecter le 1 ou 2 mètres? Voici ce que L'INSPQ dit: Distanciation physique et minimisation des contacts Plus il y a de contacts entre différentes personnes, plus les risques sont élevés qu’un de ces contacts soient avec une personne contagieuse et donc, plus les risques de transmission de la COVID-19 sont importants. Ainsi, la minimisation du nombre, de la fréquence et de la durée des contacts, ainsi que le respect de la distanciation physique de deux mètres en tout temps entre toutes les personnes sont les plus efficaces et doivent être priorisées : Travail à moins de deux mètres Pour les tâches où il est impossible de maintenir une distance minimale de deux mètres avec quiconque pour plus de 15 minutes cumulées dans un même quart de travail, des adaptations doivent être apportées : Il est impossible pour massothérapeute de garder une distanciation ne serest-ce 1 mins. Nous touchons les gens. Voici maintenant ce que l'OMS a à dire sur le COVID-19: Dans un communiqué portant sur le mode de transmission du virus, on écrit que « Selon les preuves actuelles, le virus COVID-19 est principalement transmis entre les personnes par des gouttelettes respiratoires et par voie de contacts. Dans une analyse de 75 465 cas de COVID-19 en Chine, aucune transmission par voie aérienne n'a été signalée. » Est-ce que vous avez remarqué que l'INSPQ et l'OMS mentionne que les contacts sont dangeureux? Nous touchons les gens pendant 60 ou 90 mins sans arrêt. Qu'est ce que M Aruda n'a pas comprit? Le massage n'est pas un besoin essentiel, et comme masso ,je ne peux respecter le 1 ou 2 mètres et je suis en danger car je touche les gens et les institutions compétentent nous le confirme que les contacts nous mettent à risque!!!

25 juin 2020

Doris Ratelle

Es-ce que les chalets de location sont maintenant ouvert au public ? Nous sommes 8 adultes et 7 enfants

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média