Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

03 juin 2020

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

« Toutes les mesures doivent être prises pour sauvegarder la maison »

Selon le Comité du patrimoine de la Fédération Histoire Québec

Maison ancestrale

©Photo gracieuseté - L'Action

Le Comité du patrimoine de la Fédération Histoire Québec s'est adressé à la Municipalité de Saint-Ambroise-de-Kildare.

Le Comité du patrimoine de la Fédération Histoire Québec incite la Municipalité de Saint-Ambroise-de-Kildare à prendre toutes les mesures possibles pour sauvegarder la maison Laporte.

C’est en effet ce que Clément Locat, président de ce comité, a demandé au conseil municipal de Saint-Ambroise-de-Kildare dans une missive qui a également été acheminée à L’Action.

M. Locat décrit ainsi la propriété située au 421 rue Principale Est : « Une élégante résidence de grande qualité architecturale qui a conservé ses caractéristiques d’origine. Elle se présente après 120 ans, telle qu’elle fut construite : Bel exemple de développement durable! »

Le président ajoute que la maison est située sur un terrain paysager qui contribue à la qualité de ce milieu villageois. « La municipalité a certainement d’autres maisons plus anciennes ou tout aussi belles, mais le patrimoine ne doit pas être traité au cas par cas, mais dans une vision d’ensemble. »

Le président du Comité du patrimoine de la Fédération Histoire Québec explique que le patrimoine bâti a ceci de particulier qu’il participe à la fois de la propriété privée et du bien public. « Il est essentiel, dans un objectif de prioriser la beauté du milieu et par devoir de mémoire de conserver les trésors laissés par les générations précédentes pour le bénéfice de tous les citoyens. »

Le Comité encourage fortement la Municipalité à implanter des mesures en amont afin d’éviter de devoir intervenir d’urgence pour le sauvetage de maison au cas par cas. M. Locat mentionne entre autres le pouvoir de citation qui a pour objectif de protéger des bâtiments de la démolition ou de toute altération. La ministre de la Culture aurait d’ailleurs annoncé en décembre un programme de soutien dans le but d’assister les municipalités et les MRC dans la mise en valeur de leur patrimoine

Clément Locat aborde également la possibilité d’implanter un programme d’insertion et d’intégration architecturale (PIIA) afin de réglementer la restauration de bâtiments existants et la construction de nouveaux bâtiments.

Le président informe aussi que la Loi sur le patrimoine culturel permet aux municipalités d’intervenir pour protéger un bien patrimonial qui est menacé. « Le conseil peut alors procéder, au besoin, à la citation du bâtiment pour le protéger de façon permanente. »

« Il est également important que les promoteurs agissent de façon responsable et prennent conscience de la valeur de notre patrimoine architectural. L’achat de maisons anciennes en bon état ne devrait plus représenter une option valable pour le développement domiciliaire. Il faut que s’arrête la banalisation de nos villes et villages dont plusieurs ont tant d’attraits à offrir », est-il finalement suggéré.

Trouver une vocation

Christine Plante, présidente du Comité du patrimoine de Saint-Ambroise-de-Kildare, souligne en entrevue avec L’Action que voir une maison se faire démolir est toujours triste.

Elle mentionne aussi que le comité avait commencé à se pencher sur la situation de cette propriété ancestrale au mois de février, puis sont arrivés la Covid-19 et le confinement.

Selon elle, des actions auraient dû être prises avant même la vente de la maison.

« Financièrement et au niveau de la règlementation, le Comité du patrimoine n’a pas les moyens de la sauver. » La présidente compte toutefois approfondir ses recherches au niveau de cette propriété et aussi des subventions disponibles.

« Si on la sauve, il faudra lui trouver une vocation, il faudra être proactif pour la conserver et la garder belle. »

Mme Plante rappelle que la mission du comité est de faire rayonner et découvrir le patrimoine. Elle encourage donc les gens à se mobiliser. « Il doit y avoir la volonté d’un peu tout le monde. »

En son nom et au nom du comité, elle encourage la conservation de cette maison et de toute maison qui a une valeur patrimoniale

Que pensez-vous de l’entrepreneuriat avant 18 ans?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média