Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

31 mars 2020

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

Un bon programme à préciser selon Gabriel Ste-Marie

Soutien au lien d’emploi

Gabriel Ste-Marie

©Photo gracieuseté - L'Action

Le député fédéral de Joliette Gabriel Ste-Marie.

Le député de Beloeil-Chambly et chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet, ainsi que le député de Joliette et porte-parole du Bloc Québécois en matière de Finances, Gabriel Ste-Marie, ont réagi aux premiers éléments annoncés du programme de subvention salariale du gouvernement du Canada.

« La subvention aux salaires pour soutenir le lien d’emploi est une idée que nous encourageons depuis le début. Le fait que toutes les entreprises y aient accès sous réserve d’avoir perdu au moins 30 % de leur chiffre d’affaires est aussi une bonne formule. La PME québécoise, pratiquement paralysée, a un grand besoin de ce financement. Toute l’économie du Québec en dépend », a expliqué Yves-François Blanchet.


Selon eux, certains éléments pourraient toutefois être précisés ou améliorés. D’abord, les modalités de calcul des 30 % de pertes doivent être connues très rapidement. De même, les modalités de perception de cet argent doivent être communiquées. « En effet, la date normale des versements des taxes est demain. Demain. Les entreprises doivent savoir maintenant comment procéder. En plus, une entreprise qui n’a eu que très peu de ventes n’aura pas vraiment de taxes à remettre. Il faut qu’elle reçoive l’aide autrement que par un congé de taxes », précise Gabriel Ste-Marie.


Le gouvernement doit aussi préciser si les entreprises canadiennes sont les seules admissibles et définir la règle de propriété.


« La crise que traversent le Québec et la planète imposent un poids énorme aux travailleuses et aux travailleurs qui prennent en charge leurs familles et s’inquiètent pour leurs aînés. Les entreprises sont disposées à conserver le lien d’emploi, mais le temps presse. Il faut avoir de bonnes idées, oui, mais il faut que le gouvernement les rende applicables dans les prochaines heures et réponde maintenant aux questions des entrepreneurs québécois et canadiens », conclut le chef du Bloc Québécois.

Que pensez-vous de l’entrepreneuriat avant 18 ans?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média