Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

26 mars 2020

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

D’autres cas de coronavirus détectés à la Résidence Eva de Lavaltrie

Déploiement de ressources pour faire face à cette éclosion

Résidence EVA

©Pierre Bellemare - L'Action

La Résidence EVA de Lavaltrie.

Le coronavirus continue de faire des siennes à la Résidence Eva de Lavaltrie. Seize personnes en sont atteintes. De ce nombre, sept sont hospitalisées. Le nombre de décès demeure à quatre.

Ces informations sont tirées du dernier bilan (25 mars) diffusé par la direction régionale du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Lanaudière.

Mesures

«La direction du CISSS, en collaboration avec les responsables de la résidence, déploie les ressources pour faire face à cette éclosion et éviter la propagation de l’infection», signifie-t-on.

Des agents de sécurité sont sur place en tout temps afin de voir au respect des consignes et du contrôle des portes. Un agent principal est affecté dans un véhicule identifié au CISSS de Lanaudière. Il est stationné devant la porte d’entrée principale.

Un mécanisme de surveillance électronique des portes est en fonction. Les entrées et les sorties des employés et des résidents sont contrôlées. Seuls les employés, sous présentation de la carte d’identité, ont accès à la résidence.

Toute livraison est contrôlée par les agents de sécurité.

Un policier de la Sûreté du Québec est placé à l’entrée du stationnement, sept jours sur sept, de 7 à 23 heures. Si les agents de sécurité ont besoin d’aide, le patrouilleur est avisé et intervient.

Le samedi 21 mars, la direction du CISSS a remis une lettre à chacun des résidents annonçant une mesure de confinement obligatoire. Le 24 mars, en soirée, l’organisme a été mis au fait que certains résidents ne respecteraient pas cette directive. Une démarche a été réalisée auprès des instances concernées afin de connaître l’identité de ces personnes.

La direction du CISSS pourra procéder à une intervention personnalisée auprès d'elles, s’il y a lieu.

Il est rappelé que pour chaque test positif à la COVID-19, la direction de santé publique effectue systématiquement une recherche afin d’identifier tous les contacts. Une fois ces contacts identifiés, elle communique avec ces personnes et leur transmet des consignes claires.

Du soutien en termes de ressources humaines est offert à la résidence. La désinfection de la résidence a été orchestrée par les exploitants.

Le CISSS a procédé à la vérification de l’application des mesures de prévention et de protection par le personnel.

De son côté, Normand Godcharles, président et chef de la direction du Groupe Édifio, propriétaire de la Résidence EVA, a laissé savoir par un communiqué à l’intention des médias, le samedi 21 mars, que leurs actions se doivent d’être orientées vers les résidents et leurs proches ainsi que vers les membres du personnel, dans ce contexte extrêmement prenant.

«Nous comprenons que vous souhaitez des réponses à vos questions mais nous ne sommes plus en mesure d’y répondre. Nous travaillons tous ardemment à gérer cette crise majeure de façon responsable et proactive et nos efforts se concentrent en ce sens», écrit M. Godcharles.

Il nous réfère dorénavant à la Santé publique, au CISSS et au ministère de la Santé et des Services sociaux.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média