Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Personnalités de l'année

Retour

10 janvier 2020

Mélissa Blouin - mblouin@lexismedia.ca

«Les gens avec qui tu gagnes, tu ne les oublieras jamais»

Bien au-delà du hockey

Sportifs

©(Photo L’Action- Guillaume Morin)

Nick Majeau, Gaby Roch, André Lachance et Samuel Laporte.

Le 12 avril dernier, les Sportifs de Joliette devenaient champions de la LHSAAAQ. À tour de rôle, les membres de cette grande famille ont soulevé la coupe tant convoitée qui représentait pour tous le fruit d’un travail acharné. Les personnalités sportives de l’année 2019 de L’Action, André Lachance, Gaby Roch, Nick Majeau et Samuel Laporte ont partagé ce qu’avait signifié pour eux ce moment unique. 

«Tous nos efforts des dernières années ont été récompensés», a commenté d’emblée le propriétaire et coentraîneur de l’équipe, Nick Majeau. Ce dernier a consacré énormément de temps et d’énergie à cette équipe. Il a travaillé pendant trois ans, et a essuyé plusieurs refus, avant de réussir à créer les Sportifs de Joliette en 2015.  

Lors de la première saison, l’équipe a connu un excellent départ, mais les deux suivantes ont été difficiles et les Sportifs ont terminé au bas du classement. Personne ne s’attendait à les voir champions de la saison 2018-2019.  

Pour Nick Majeau, c’est l’impressionnant esprit d’équipe qui régnait entre les joueurs qui a rendu cette saison particulière. «Le chemin que nous avons parcouru et le regard des gars quand nous avons atteint le sommet, c’était mémorable. Les gens avec qui tu gagnes, tu ne les oublieras jamais.». 

Repartir à zéro 

L’arrivée d’André Lachance à titre d’entraîneur-chef, à l’été 2018, a été un élément décisif vers cette quête du championnat. «C’est lui qui m’a appelé pour que je joigne l’équipe et c’était la seule personne pour qui j’aurais accepté de lâcher St-Cyrille», a mentionné Gaby Roch qui est devenu directeur général des Sportifs. 

Il a amené avec lui ses frères Joel et David, ainsi que son cousin Dany et c’est cet aspect familial qui a rendu cette coupe spéciale à ses yeux. «J’avais déjà gagné d’autres coupes, mais c’était la première avec ma famille! Disons que quand tu serres l’autre dans tes bras, ç’a beaucoup plus d’impact!»  

En 14 ans de carrière à travers le Québec, Gaby Roch n’avait jamais eu l’occasion d’évoluer à Joliette. De vivre cette saison de rêve au centre Marcel-Bonin devant ses proches était donc inestimable.    

En arrivant avec les Sportifs, Roch et Lachance ont pris un pari risqué. Ils ont décidé de repartir à zéro et d’effectuer des transactions majeures. «Nick et Germain Majeau nous ont fait confiance et nous avons bâti quelque chose.» Grâce à Gaby Roch, de gros morceaux comme Frédéric Piché et Guillaume Coudé-Tremblay se sont notamment joints au club. 

André Lachance se souvient du moment précis où il a compris que tous leurs risques avaient payé. «Nous étions en séries éliminatoires et c’était un match à domicile. Les gars sont embarqués sur la glace et les quelque 1200 partisans étaient déchaînés. J’ai regardé Gaby en lui disant que c’était grâce à ce que nous avions bâti. C’était une belle fierté. » En plus d’avoir mené son équipe vers la victoire, André Lachance a été l’instigateur du mouvement On le fait pour Sam. Une implication qui a été bien au-delà du hockey. 

Une motivation supplémentaire 

Alors que les Sportifs étaient en quart de finale, l’un de leurs plus grands partisans Samuel Laporte, qui est né avec une malformation cardiaque, a été affecté par une endocardite. Il devait recevoir des traitements du centre hospitalier Sainte-Justine pendant un minimum de trois semaines et ne pouvait plus assister aux parties de son équipe.  

Les Sportifs lui ont fait la promesse qu’ils se rendraient en finale afin qu’il puisse de nouveau venir les encourager. Lors de leur série demi-finale, contre les Loups de La Tuque, tous les membres de la formation revêtaient un chandail sur lequel il était inscrit On le fait pour Sam. «Des fois je me décourageais, mais je voyais les Sportifs et je me disais qu’il n’y avait rien qui pouvait les arrêter et moi non plus! » 

C’est lors du sixième match de la série contre La Tuque que le jeune de 15 ans a pu effectuer son retour dans les estrades du centre Marcel-Bonin.  

«C’était parfait, nous avons gagné et tout le monde est embarqué sur la glace. Les partisans sont restés dans les estrades à nous encourager pendant que nous prenions des photos avec Sam. Cette cause a rallié tout le monde et c’était ça l’objectif, de former une famille qui se dirigeait vers un but commun», a ajouté Lachance.  

Les Sportifs se sont inspirés du jeune guerrier pour gagner leur septième match et ensuite vaincre le Bellemare de Louiseville en cinq matchs. Ils ont ainsi permis à Samuel de soulever la coupe. « Quand nous avons pris la photo tous ensemble, c’était vraiment un beau moment», se rappelle le jeune de Saint-Charles-Borromée. Ce dernier est maintenant rétabli et agit comme assistant préposé à l’équipement au sein des Sportifs. «Je suis juste vraiment content que nous nous soyons rendus jusqu’au bout ensemble. »  

©(Photo L’Action- Guillaume Morin)

©(Photo L’Action- Guillaume Morin)

©(Photo L’Action- Guillaume Morin)

©(Photo L’Action- Guillaume Morin)

Les finalistes

Paul Rietzschel 

Devenir champion canadien est impressionnant, mais le faire à 83 ans est un exploit! L’octogénaire de Joliette a remporté l’une des épreuves des Championnats canadiens en course d’orientation en juillet. Il s’agissait de la troisième fois que l’athlète devenait champion canadien de sa catégorie. Il a aussi réalisé cet exploit en 1976 à Ottawa et en 1988 au Manitoba. 

Paul

©(Photo L'Action-archives)

Anne Champagne 

L’athlète de Saint-Charles-Borromée est devenue championne canadienne d’Ultra-Trail à sa première saison dans le circuit. Elle a terminé première chez les femmes lors de l’épreuve reine du Québec Méga Trail qui se déroulait entre le Massif de Charlevoix et le mont Sainte-Anne. Il s’agissait d’un parcours de 110 km en montagne. Elle s’est aussi démarquée à l’international en remportant le Trail du Bourbon.  

Anne Champagne

©(Photo gracieuseté - Québec Méga Trail)

Shan Bernier 

La cavalière de 16 ans a intégré l’équipe d’ambassadeurs de la célèbre marque française de selles CWD Sellier. Celle qui s’entraîne à Sainte-Mélanie est de plus en plus remarquée grâce à ses résultats. Elle a été qualifiée de «superstar» et est connue comme «The Canadian» parmi les concurrents et les juges des événements de haut niveau auxquels elle participe. Elle a pour but de se joindre à l’équipe olympique.

Shan Bernier

©(Photo L'Action-archives)

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média