Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Éducation

Retour

12 décembre 2019

Mélissa Blouin - mblouin@lexismedia.ca

Les élèves impressionnent par leur fibre entrepreneuriale

École secondaire Thérèse-Martin

Midi entrepreneuriat

©(Photo L'Action- Mélissa Blouin)

L’étudiant Steven Légère avait organisé un rallye concours afin d’inciter les élèves à faire le tour des kiosques.

Afin de bonifier la semaine des entrepreneurs à l’école, qui était organisée par OSEntreprendre, l’école secondaire Thérèse-Martin a choisi d’organiser un premier midi de l’entrepreneuriat en ses murs. Plus de 16 kiosques étaient installés et la grande majorité y présentaient des projets réalisés par les élèves en adaptation scolaire.    

«Nous avons tellement de projets de toutes sortes, que nous voulions les mettre en valeur. Nous avons demandé à tous les élèves et aux membres du personnel de participer, mais peu d’élèves du régulier ont répondu», a commenté le directeur adjoint des élèves en adaptation scolaire, Xavier Beaudry-Maisonneuve.   

Lors de ce midi tout particulier, L’Action a eu la chance de rencontrer plusieurs jeunes inspirants comme Brian Leblanc qui fait des tuques au tricotin dans ses temps libres. Cela lui permet de relever des nouveaux défis et de se sortir de certaines difficultés. Plus loin, un groupe de la Formation Préparatoire au Travail présentait de délicieux chocolats qu’ils ont eux-mêmes confectionnés et un autre groupe, des emballages écologiques faits avec du tissu ciré pour remplacer les pellicules de plastique.     

Le doyen des projets entrepreneuriaux de cette école, Thérèse-canin, offrait quant à lui des biscuits pour chiens santé fabriqués par les élèves. Comme ils sont vendus dans quelques commerces et que ce sont les étudiants qui sont chargés de faire l’approche et la livraison, cela permet à ces derniers d’être plus à l’aise avec le public et plus autonomes. 

Du côté, des classes TSA (trouble du spectre de l'autisme), les élèves ont décidé de s’inscrire pour la première fois au défi OSEntreprendre avec leur projet Les petites douceurs de TM. «On fait des petites choses en cuisine, comme des sucres à la crème, qu’on partage lors de divers événements», a expliqué l’une des enseignantes, Anne Lasalle en ajoutant que les élèves développent des habiletés sociales à travers l’activité. 

Le Bistro émotif, un bistro dans lequel les élèves du groupe de soutien émotif cuisinent et ceux en déficience intellectuelle s’occupent du service, avait aussi un kiosque lors de l’événement. L’initiatrice du projet, Geneviève Bastien, a mentionné que, cette année, le Bistro allait davantage développer l’aspect traiteur.  

Midi entrepreneuriat

©(Photo L'Action- Mélissa Blouin)

Thérèse-Canin

De beaux partenariats 

Jennifer Blais et ses élèves en déficience intellectuelle ont voulu démontrer une autre facette de l’entrepreneuriat qui ne rapporte pas de profit financier. « Ils voulaient changer le monde et aider les autres. Nous avons donc décidé de faire une collaboration avec les gens de la société de l’Alzheimer», a expliqué Mme Blais. 

Les gens de la société aident les jeunes au niveau de la socialisation, de la lecture et de l’écriture et les jeunes s’assurent que les gens de la société gardent une bonne forme physique. «C’est le match parfait, ce sont les plus gentils grands-parents du monde, ils prennent énormément soin de nous et nous en échange nous avons du temps, de l’énergie, du cœur et de la bonne volonté à donner!» 

Les élèves de Jennifer Blais s’occupent aussi de Willis, un chien Mira qui est en famille d’accueil avec une la psychoéducatrice Catherine Granger. «J’ai des élèves qui n’osent pas parler et quand Willis s’approche d’eux, ils se mettent à débiter plusieurs phrases, alors que ça faisait 20 minutes que je tentais de leur faire dire un seul mot», a raconté Mme Blais pour illustrer l’impact positif du chien. Les élèves feront aussi des campagnes de financement pour Mira.  

De son côté, Virginie Vincent, enseignante de français au régulier a fait un projet afin de jumeler ses élèves de secondaire un aux élèves des classes TSA. « Nos classes étaient situées dans le même corridor, alors les élèves se croisaient souvent et cela suscitait beaucoup de questionnement chez mes étudiants. J’ai donc eu l’idée de faire un projet pour les sensibiliser. » 

En plus de réaliser des activités ensemble sur l’heure du midi, les élèves de Mme Vincent devaient composer une histoire dont le personnage principal était l’élève des classes TSA avec qui ils étaient jumelés en s’inspirant des intérêts et des limitations de ce dernier. À la fin de l’année, un brunch a permis à tous les élèves de se rencontrer, « d’instinct, les élèves jumelés allaient s’asseoir ensemble. Le but était de s’ouvrir à la différence et cela a bien fonctionné. » Elle répétera le projet cette année.  

Midi entrepreneuriat

©(Photo L'Action- Mélissa Blouin)

Des élèves proposaient des tissus cirés pour remplacer les pellicules de plastique.

Des projets verts 

Plusieurs autres projets étaient tournés vers l’environnement comme le projet dosettes ou planètes qui vise à récupérer les dosettes de café non recyclables. Ces mêmes élèves ont aussi réalisé un jardin où ils ont planté et récolté leurs légumes.    

Du côté des élèves du régulier, le comité Établissement vert Brundtland était représenté par Mia Viau qui donne une deuxième vie à plusieurs objets et le conseil étudiant était présent pour montrer que l’implication et l’entrepreneuriat étaient intimement liés.  

Plusieurs employés de l’école avaient aussi des kiosques comme Annie Lemaire et Josée St-Jean qui sont de fières mamies tricoteuses et qui présentaient des tuques.  

 

Midi entrepreneuriat

©(Photo L'Action- Mélissa Blouin)

Une semaine provinciale 

Dans le cadre de la semaine des entrepreneurs à l’école, plus de 25 000 jeunes ont reçu la visite d’un entrepreneur. À l’école secondaire Thérèse-Martin, ce sont trois entrepreneurs qui ont visité les élèves: Natalie Bélanger de Choco Chocolat, Christophe Goffoz de Remorques Apogee et Jacques Chevrette de Papiers CCT.  

Midi entrepreneuriat

©(Photo L'Action- Mélissa Blouin)

Midi entrepreneuriat

©(Photo L'Action- Mélissa Blouin)

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média