Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Affaires

Retour

06 décembre 2019

Steven Lafortune - slafortune@lexismedia.ca

Pol Brisset aux commandes de l’Alchimiste

Il devient le principal actionnaire

Pol Brisset

©(Photo gracieuseté)

Pol Brisset est devenu le principal actionnaire de la microbrasserie L’Alchimiste.

AFFAIRES. Ce n’est pas les projets qui manquent dans la tête de Pol Brisset. Venant tout juste de devenir actionnaire majoritaire de l’Alchimiste après avoir été promu directeur général de la microbrasserie en avril dernier, le principal intéressé a du pain sur la planche, mais se dit prêt à retrousser ses manches.

Figurant parmi les premières microbrasseries à opérer dans le paysage québécois, l’Alchimiste a vu le jour en 2001, à Joliette. Pol Brisset désire d’ailleurs prioriser cette clientèle, celle qui lui a permis d’obtenir ses lettres de noblesse au fil du temps. 

« En discutant avec les gens, je me suis rendu compte que la cote d’amour est encore présente. Ils sont fiers de l’Alchimiste, mais tristes de ne pas avoir vu grand-chose avec la marque ces dernières années. La Bock de Joliette, la Claire, l’IPA et l’Écossaise sont d’excellents produits, mais on n’a pas donné beaucoup de raisons aux consommateurs d’en racheter », raconte-t-il lors d’un entretien téléphonique. 

En ce sens, une refonte de l’image de marque s’enclenchera d’ici le prochain printemps. De plus, dans l’optique de ramener le client, un salon de dégustation sera construit à même l’usine, située sur la rue Marion. Les travaux devraient s’amorcer en janvier et se terminer vers avril. Il aura pour vocation de promouvoir les produits déjà en place, mais de développer également de nouvelles recettes, en plus d’organiser des visites guidées. 

« L’Alchimiste a tout à gagner à ouvrir ses portes et montrer comment les bières sont fabriquées. Les buveurs de bières de microbrasseries ont ce côté geek : ils sont de véritables connaisseurs en termes de méthodes de brassage et de houblons. Toutefois, le consommateur moyen n’a pas besoin de tout savoir en détail, mais a besoin de se faire expliquer pourquoi telle bière goûte ainsi. » 

Un esprit de collaboration 

Lanaudière est un terrain de jeu prisé des brasseurs. On dénombre trois permis d’artisan brasseur et 10 permis de brasseur sur son territoire, ce qui représente 6% de la part du gâteau au Québec. Pol Brisset souhaite d’ailleurs mettre à profit le talent des brasseurs de la région et ainsi amener un esprit de collaboration. 

« C’est la valeur numéro un de l’entreprise que je veux développer. Au sens large, je désire non seulement collaborer entre microbrasseries, mais avec les producteurs de Lanaudière. La collaboration nous pousse à créer de nouveaux produits et je crois qu’on y gagne à la fin plutôt que de rester chacun dans notre coin », souligne-t-il. 

Évoluant dans le milieu brassicole depuis plus de 20 ans, Pol Brisset est également propriétaire des Vilains Brasseurs, HELM, Broken 7 ainsi que de La Compagnie de Bière Brisset. Il a notamment occupé des postes importants en marketing, ventes, distribution et de direction pour Molson Coors, Heineken et Red Bull.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média