Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

11 novembre 2019

Mélissa Blouin - mblouin@lexismedia.ca

L’intensité des Sportifs s’éteint après une période

Défaite en prolongation

Les Sportifs

©(Photo gracieuseté- Raynald Morand)

Les Sportifs de Joliette recevaient le Bellemare de Louiseville samedi dernier au centre Marcel-Bonin. La rivalité est forte entre ces deux équipes qui se sont affrontées en finale l’an dernier et les Sportifs ont réservé un accueil robuste à leurs visiteurs. Après cinq minutes de jeu, une bataille générale a éclaté. L’intensité des locaux s’est toutefois éteinte après la première période et ils se sont inclinés 2 à 1 en prolongation. 

«On a été pourris en deuxième période, on était deuxième sur la rondelle et on a arrêté de les frapper. Nous avions eu un départ parfait, si nous avions joué notre game nous aurions pu avoir les devants, mais à la place nous avons baissé les bras et ça, c’est inacceptable. Nous n’avons pas le droit de connaître des périodes comme ça», a mentionné le directeur général Gaby Roch après la partie.  

Il a ajouté que c’est grâce au travail du gardien Frédéric Piché que le Bellemare n’a pas pu prendre les devants lors de cette deuxième période, «si ça n’avait pas été de lui, le score aurait été très différent après 40 minutes de jeu». Le gardien a d’ailleurs récolté la deuxième étoile du match pour avoir arrêté 32 des 34 tirs du Bellemare.  

Malgré sa vive déception, Gaby Roch a aussi reconnu que son équipe a bien joué en désavantage numérique. « Nous n’avons accordé aucun but à l’équipe qui a le meilleur avantage numérique de la ligue et c’est le gros point positif de la game. » 

«Un départ pratiquement parfait» 

Dès les premières secondes, les Sportifs ont mis beaucoup de pression en zone adverse et après une minute de jeu, Nicholas Pelletier a déjoué Willaim Giroux et a inscrit l’unique but de la formation joliettaine. Les défenseurs Joel Roch, Brian Lovell et Tommy Wilson ont démontré au Bellemare qu’il était attendu de pied ferme. Mathieu Laverdure a d’ailleurs été blessé à la suite d’un contact avec Wilson.  

Sur le jeu suivant, Cédric Verreault a voulu venger son coéquipier et s’en est pris à Wilson. «Je l’avais vu venir, il n’arrêtait pas de m’enligner et comme de fait, il m’a sauté dessus. Mon demi-frère [Miguel Mckinnon] est arrivé à la rescousse et toute la famille des Sportifs a suivi et s’est réunie», a expliqué Wilson.  

Les bancs des deux équipes se sont ainsi vidés. Miguel Mckinnon, Christophe Pelletier, Jean-Philippe Caron et Guillaume Coudé-Tremblay ont notamment été actifs lors de cette mêlée générale. Puis, c’est après 8 minutes de jeu, alors que les deux équipes évoluaient avec un homme en moins que Jérémy Plourde a créé l’égalité.  

En toute fin de période, Frédéric Gamelin du Bellemare a eu la chance d’effectuer un tir de pénalité, mais il n’a pas été en mesure de donner l’avance aux siens.  

Les Sportifs

©(Photo gracieuseté- Raynald Morand)

Une deuxième période à oublier 

C’est une équipe totalement différente qui est revenue sur la glace en deuxième période. Les Sportifs étaient méconnaissables et devaient constamment défendre leur zone. Frédéric Piché a d’ailleurs effectué des arrêts spectaculaires au grand dam de Louiseville. Raphaël Lafontaine et Tommy Wilson ont aussi effectué un bon travail en désavantage numérique.   

En troisième période, les Sportifs ont légèrement retrouvé leur aplomb et ont connu une bonne présence en avantage numérique après neuf minutes de jeu. Il faut d’ailleurs décerner une mention spéciale à l’attaquant du Bellemare Anthony Lafleur-Lebel qui a bloqué deux puissants tirs sur cette séquence. 

Après 60 minutes de jeu, le pointage était toujours de 1-1 et une période de prolongation a été nécessaire pour déterminer les gagnants. C’est après une minute de jeu effectuée lors de celle-ci qu’Olivier Daunais du Bellemare a donné la victoire aux siens.  

«Après une première période pratiquement parfaite, les gars ont arrêté de travailler et c’est décevant, parce que c’est pour des games comme celle-là, où la rivalité est forte et où nous sommes devant nos partisans, que l’on joue au hockey», a terminé Gaby Roch.  

Le joueur du mois d’octobre 

Les partisans ont eu l’occasion de voter pour le joueur qui s’était, selon eux, le plus démarqué lors du mois d’octobre. Après un vote serré parmi les cinq nominés, la coupe Le Shack Crossfit BCFJ a été décernée à Dany Roch avant la partie.  

Les Sportifs

©(Photo gracieuseté- Raynald Morand)

La prochaine partie des Sportifs sera le 16 novembre, à Joliette, contre le Métal Pless.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média