Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Affaires

Retour

05 novembre 2019

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

Nicolas Duvernois charme son auditoire

L’histoire derrière Pur Vodka

Nicolas Duvernois

©Photo Élise Brouillette - L'Action

Le conférencier Nicolas Duvernois.

C’est le fondateur de Pur Vodka, Nicolas Duvernois, qui était le conférencier lors du récent dîner de la Chambre de commerce du Grand Joliette. Avec son histoire hors du commun, son humour et ses anecdotes, il a su charmer l’assistance en offrant une conférence d’environ une heure.

D’entrée de jeu, Nicolas Duvernois a affirmé que ce qui est important, c’est les histoires derrière les produits. « Si on les connaissait, on consommerait différemment! »

Le conférencier a expliqué que c’est l’histoire de la fondatrice de Chez Cora qui lui a fait sentir qu’il était peut-être fait pour être entrepreneur.

« J’ai découvert qu’on pouvait bâtir un empire avec de petites idées. C’est une perte de temps intellectuelle d’avoir une idée et de ne rien faire avec. »

C’est après une expérience non concluante dans le milieu de la restauration, alors qu’il était responsable des achats de nourriture et de boisson, que Nicolas Duvernois a eu l’idée de créer une vodka québécoise, un produit qui était jusqu’alors inexistant. « Quand j’ai su qu’il n’y avait aucune vodka québécoise, j’ai eu comme une apparition divine! Je suis devenu obsédé par l’idée de faire de la vodka et pas n’importe laquelle, la meilleure au monde. »

L’homme d’affaires a souligné que c’est grâce à l’échec de son restaurant qu’il a découvert la vodka. « Si tu sais quoi faire avec tes échecs, tu sors gagnant. »

Nicolas Duvernois regrette notamment le fait qu’on parle peu des échecs des entrepreneurs, alors que c’est le quotidien de la majorité d’entre eux, à plus ou moins grande échelle.

Le conférencier a ensuite raconté les quatre années qu’il a passées à développer sa vodka en compagnie de sa conjointe alors qu’il travaillait comme employé de nuit dans un hôpital afin de financer son entreprise. Il a abordé ses multiples demandes refusées au sein de diverses institutions financières. « Je me suis dis que ce n’était pas vrai que c’est quelqu’un que je ne connaissais pas qui allait décider si j’avais une chance ou non. On parle peu d’argent au Québec, mais c’est central, que ce soit pour se lancer en affaires ou financer sa croissance. »

Il a aussi parlé de ceux qui lui ont donné une chance, de ses victoires morales, des risques qu’il a pris et de comment il a gagné le prix de la meilleure vodka au monde sans même en avoir vendu une seule bouteille.

En janvier 2020, Pur Vodka célébrera ses 10 ans. Depuis, elle a gagné pas moins de 71 prix internationaux. L’entreprise de Nicolas Duvernois propose aujourd’hui d’autres produits, tels que Romeo’s gin.

Le conférencier a souligné que les entrepreneurs québécois sont des créateurs de fierté. « On juge trop les entrepreneurs, le plus important, c’est l’histoire. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média