Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Monographies

Retour

23 octobre 2019

Donald Brouillette - infolanaudiere@lexismedia.ca

Crabtree aspire à se développer davantage

Monographie

Mario Lasalle

©Photo Donald Brouillette - L'Action

Mario Lasalle, maire de Crabtree depuis 2017.

En bordure de la rivière Ouareau, Crabtree coule des jours tranquilles! Avec à peine 4000 habitants, la municipalité jouit d’impressionnantes infrastructures de loisir, de sport et communautaires, dont un aréna. Ses rues et avenues rectilignes respirent la prospérité et le confort d’une « ville de compagnie ».

Le maire Mario Lasalle y a été élu en 2017, sans opposition, après avoir été conseiller municipal pendant 26 ans. La situation politique semble aussi zen que l’ambiance qui se dégage lors de la visite de la municipalité. « Je me suis présenté à la demande du maire sortant. Il n’y a personne qui s’annonçait. Je ne suis pas un fou des élections! », nous confie le maire.

Le défi actuel de la Municipalité, c’est le maintien et la réfection des infrastructures et l’ajout de nouvelles pour répondre à de nouveaux besoins, nous explique Mario Lasalle. Ainsi, on vient d’investir 150 000 $ dans un « skate park » et 100 000 $ dans la piste de BMX, une structure unique dans Lanaudière à laquelle on veut donner des standards nationaux. La présence d’un club de BMX local et les performances de ses membres sont une particularité qui distingue Crabtree.

Ce qui marque aussi Crabtree, c’est la proximité de la rivière Ouareau et plusieurs accès à l’eau qui donnent des vues magnifiques sur le cours d’eau: le parc du quai, le parc du Moulin Fisk, le Trou de fée.

Du côté économique, Crabtree vit au rythme de Kruger, le deuxième plus gros employeur de la MRC avec 600 emplois. À noter que l’usine de pâte et papier est plus vieille que la Municipalité. La première usine créée par Edwin Crabtree date de 1905, alors que la Municipalité fêtera ses cent ans en 2021. Un comité du centenaire est déjà à pied d’œuvre.

Plus de terrains disponibles

Le « village » occupe environ un kilomètre carré sur les 26 kilomètres carrés de la municipalité. Les terrains domiciliaires à développer sont rares. En ce moment, des promoteurs achètent de vieilles propriétés pour les démolir et reconstruire sur leur site, faute de terrains disponibles. En même temps, la Municipalité a un souci d’urbanisme et tente de concilier l’apparition de ces multilogements dans le centre de la ville, avec le bâti existant.

On attend la fin de la révision du schéma d’aménagement à la MRC pour demander une extension du périmètre urbain.

D’ici là, on continuera la réfection du réseau d’aqueduc et d’égout dans les prochaines années, avec un souci de réduire les fuites du réseau d’eau potable. La mise aux normes des parcs, le développement d’une accessibilité universelle, l’ajout d’éclairage et de nouveaux modules de jeux pour les enfants sont aussi au programme.

Le maire Lasalle constate la vitalité des organismes communautaires, tels la FADOQ Crabtree, la maison Aux bonheurs des aînés et la Maison des jeunes, ces deux dernières ayant pignon sur rue côte à côte au centre-ville.

Il est certain que le centenaire en 2021 sera un temps fort pour toute la communauté et permettra de rappeler à la population tant ses origines que le chemin parcouru au fil du temps… et de la rivière Ouareau.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média