Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

09 octobre 2019

Christian Belhumeur-Gross - cbelhumeurgross@lexismedia.ca

Les candidats croisent le fer à l’invitation de la Chambre de commerce du Grand Joliette

Élections fédérales 2019

Débat Chambre de commerce Grand Joliette

©(Photo l'Action - Christian Belhumeur-Gross)

Érica Poirier, Gabriel Ste-Marie, Jean-Martin Masse et Michel Bourgeois ont pris part au débat électoral de la Chambre de commerce du Grand Joliette le 7 octobre dernier.

Quatre des six candidats en lice dans la circonscription de Joliette en vue du scrutin du 21 octobre prochain ont débattu lors du dîner mensuel de la Chambre de commerce du Grand Joliette. Seuls Sylvain Prescott du Parti populaire du Canada, qui n’avait pas été invité, et Julienne Soumaoro du NPD qui n’a pas été vue depuis le début de la campagne, n’étaient pas présents. L’environnement, la lutte aux paradis fiscaux et l’économie se sont invités dans le débat.  

Le député sortant Gabriel Ste-Marie du Bloc Québécois, Jean-Martin Masse du Parti Conservateur du Canada, Michel Bourgeois du Parti Libéral du Canada et Érica Poirier du Parti Vert ont ainsi pris part à la joute oratoire. Pendant un peu plus d’une heure, les candidats ont échangé sur trois thématiques : L’économie, l’environnement et les enjeux locaux. Pour chacun des segments, chaque candidat devait adresser une question à un adversaire différent. Ils ont également dû répondre à des questions du public vers la fin du débat. 

Lors du segment sur l’économie, le député sortant a dénoncé les subventions fédérales à l’industrie pétrolière sous le gouvernement libéral. De son côté, le candidat conservateur a réclamé plus de soutien pour les PME et dénoncé le manque d’action des libéraux dans ce domaine. Le candidat libéral a quant à lui rappelé que le taux actuel d’imposition pour les PME est l’un des plus faibles au monde. Finalement, la candidate du Parti Vert, à l’instar du candidat bloquiste, a quant à elle réitéré l’importance de lutter contre l’évasion fiscale.  

Sur la question de l’environnement, le candidat libéral a rappelé que sous le gouvernement Trudeau, pour chaque dollar dépensé dans le pétrole, 15 ont été investis dans les énergies vertes. Le candidat conservateur a pour sa part voulu se montrer réaliste et a dénoncé le coût financier et énergétique d’une éventuelle sortie du pétrole au Canada. La candidate du parti vert a souligné que son parti souhaite développer les transports verts et aider les employés du secteur des énergies fossiles dans la transition vers une nouvelle économie. Le candidat du Bloc Québécois a quant à lui souligné l’importance de poser des gestes forts face aux changements climatiques et réclame des investissements dans les secteurs clés comme la construction de voitures et de tramways électriques.  

Finalement, en ce qui a trait aux enjeux locaux, trois des quatre candidats ont souligné l’importance de travailler à la mise en place de plus de logements sociaux dans la région. Le député sortant a pour sa part rappelé à ses adversaires qu’il s’agissait d’une compétence provinciale. Le projet minier de Nouveau Monde Graphite à Saint-Michel-des-Saints s’est également invité dans le débat. M. Masse a interpellé Mme Poirier à savoir si elle appuyait ce projet qui souhaite extraire du graphite destiné à la production de batteries pour voiture électrique. La candidate des verts a rétorqué que les impacts environnementaux de ce projet sont non-négligeables et qu’il faut privilégier l’innovation. Les autres candidats ont dit soutenir le projet.  

Un gagnant? 

Ce débat aura-t-il fait un gagnant? Chose certaine, les échanges sont restés courtois et aucun candidat n’a semblé être déstabilisé ou avoir eu des difficultés à répondre. Dans les minutes suivant le débat, L’Action a recueilli quelques réactions à chaud parmi l’auditoire. Selon ces quelques réactions préliminaires, le député sortant, M. Ste-Marie, est celui qui semble avoir le mieux paru, bien que des impressions positives ont été notées pour l’ensemble des candidats. «C’était un bon exercice, j’ai trouvé que les gens répondaient consciencieusement, c’était un beau débat, il n’y a pas eu de chicane. Tout le monde a éclairci ses idées et je trouve ça bien » a d’ailleurs souligné un membre de l’assistance. Quelques personnes ont quant à elles déploré un débat trop formaté qui n’a pas permis de réels face à face entre les candidats.  

Que ferez-vous le soir de l'Halloween ?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média