Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

04 octobre 2019

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

Proulx applaudit le projet de loi sur la gouvernance scolaire

Proximité avec la clientèle

Caroline Proulx

©Photo Pierre Bellemare - L'Action

La députée-ministre Caroline Proulx.

Caroline Proulx se réjouit du dépôt du projet de loi sur la gouvernance scolaire, récemment annoncé par le ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, Jean-François Roberge.

La députée de Berthier et ministre du Tourisme juge que ce projet de loi permettra de rapprocher les élèves, les enseignants et les écoles des discussions et des prises de décision, à leur plus grand bénéfice.

Gouvernance

«Puisque ce sont les écoles qui connaissent le mieux leur milieu et les besoins qui s’y rattachent, la transformation des commissions scolaires en centres de services me semble être un projet de société non seulement logique mais aussi novateur et moderne», maintient-t-elle dans un communiqué.

Le projet de loi numéro 40 modifie principalement la Loi sur l’instruction publique relativement à l’organisation et à la gouvernance scolaire.

Le communiqué précise que ce projet de loi permettra notamment de réduire la bureaucratie et de dégager des économies d’environ 45 millions $ sur quatre ans, de même que de dépolitiser la gouvernance scolaire. Il est aussi mentionné que cela donnera davantage d’autonomie aux écoles, rapprochera la prise de décision de celles et ceux qui connaissent les élèves par leur nom et assurera une gestion optimale des ressources investies dans le réseau scolaire public.

Le projet de loi prévoit une décentralisation importante de la prise de décision vers les écoles. Il prévoit également l’abolition des élections scolaires et la fin des commissions scolaires telles qu’on les connaît actuellement. Elles seront transformées en centres de services scolaires qui fourniront des services essentiellement administratifs aux écoles situées sur leur territoire. (PB)

Que ferez-vous le soir de l'Halloween ?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

5 octobre 2019

Pierre Grandchamp

SVP avertir Madame la députée de Berthier:"Les commissions scolaires ne sont pas abolies, elles changent de nom" https://www.ledevoir.com/opinion/idees/564153/les-commissions-scolaires-ne-sont-pas-abolies-elles-changent-de-nom

5 octobre 2019

Pierre Grandchamp

"Elles seront transformées en centres de services scolaires qui fourniront des services essentiellement administratifs aux écoles situées sur leur territoire". Mémo a Mme la députée de Berthier: c'est exactement ce que fait la commission scolaire actuelle.

6 octobre 2019

Lise Beaudoin

On nivelle encore vers le bas, les programmes renforcés au secondaire sont très appréciés. On est la seule province à ne pas privilégier le talent. On veut niveler tout le monde au même niveau. Ce ne sont pas les programmes enrichis qui causent problème, c’est plutôt le manque de ressource et des ressources on n’en aura pas beaucoup plus pour quelques années encore. Le gouvernement voudrait obtenir des résultats sans vraiment investir plus et sans se préoccuper du taux élevé des élèves rempli de talent qui décrochent parce que « le pour tout le monde » ne répond pas suffisamment à leurs besoins et à leurs aspirations.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média